• dimanche 08 décembre 2019 11 h 13

  • Météo

    -6°C

  • Marées

Blogue citoyen

Économie
25 mars 2015 12 h 05

MON CHER JEFF

Il faut être fait fort JEFF, pour affirmer un tel destin. Il faut être plus grand que nature pour faire trembler une terre comme la Gaspésie. Et pourtant, dès le premier appel tu t’es presque excusé, affirmant avoir des chums gaspésiens, pis tu les aimes tes chums. Tu n’es peut-être pas un monstre de méchanceté finalement, mais juste quelqu’un qui doit gueuler sur tout et sur rien pour gagner sa vie. C’est certain que, quand on doit bâtir du prêt-à-penser tous les jours, il y a des mots qui peuvent parfois sortir trop vite et on n’a pas toujours le temps de faire de la recherche et de réfléchir…

Tu sais JEFF, je sens que tu es sur le bord de me dire, avec toute l’empathie nécessaire : Étienne, mon bon ami Étienne, as tu idée de ce que le Québécois moyen pense de la Gaspésie et des Gaspésiens?

Tu l’as dit JEFF, tu as deux ou trois chums gaspésiens et puis t’es originaire du Saguenay. Alors, tu le sais toi, ce qui se passe en région. Moi aussi j’ai deux ou trois chums à Québec. En fait, j’y ai même un peu de famille, alors tu sais, je suis convaincu de pouvoir régler le problème de Québec. Oui, oui, tu le sais mieux que moi, il y a un problème à Québec. En fait, il y en a même plusieurs, ils sont affichés tous les jours dans les journaux. De ce fait, je devrais avoir les opinions nécessaires pour poser des jugements sur les gens de Québec. D’autant plus que j’ai un avantage sur toi puisque, au Québec, l’information suit le Fleuve. Ben oui JEFF! Certes, il y a des affluents comme le Saguenay qui complexifient un peu la chose, mais globalement, l’information suit le fleuve.

De ce fait, ce qui se passe en Gaspésie ou ce qu’on pourrait appeler « la réalité gaspésienne », les gens de Québec n’en ont que peu d’échos.

Ce que je veux dire JEFF, et ça tu l’as déjà deviné, parce que tu es un gars intelligent, je n’ai aucun doute là-dessus. Donc, ce que je veux dire, c’est qu’on lit les mêmes journaux qui parlent énormément de la ville et vraiment pas beaucoup de nos régions.

Alors je vais t’aider pour tes interventions futures. Je vais te dire moi, ce que la Gaspésie rapporte au Québec.

Sais-tu JEFF, si on normalisait la valeur foncière au Québec, pour chaque dollar de taxe municipale payé par ton bon Québécois moyen, le Gaspésien en paierait 1,64 $. Je te le jure! En proportion, les Gaspésiens paient 64 % plus cher que le reste du Québec pour garder notre territoire vivant.

Mais diantre, pourquoi le fait-on? Bien sûr, parce qu’on aime y vivre, nos enfants y sont heureux, la nature est à proximité et tout. Mais la vraie raison JEFF, ce n’est pas ça.

Non. Dans les faits JEFF, le Québec a besoin de garder vivante une région comme la Gaspésie pour en extraire ses ressources. Tu sais, notre poisson, nos arbres, nos artistes… Ce sont eux qui font vivre le reste du Québec avec un PIB (Produit intérieur brut) approchant, en 2014, les 2,8 milliards de dollars.

En fait, les régions du Québec sont les poumons économiques, culturels et démographiques des centres urbains.

Savais-tu JEFF? Pour chaque emploi créé en Gaspésie par nos ressources, il s’en créer trois autres ailleurs au Québec, directement reliés à NOTRE économie?

J’irais jusqu’à dire que le Québec vit aux dépens de ses régions. Mais cela JEFF, tu le savais déjà, j’en suis convaincu. Tes deux ou trois chums gaspésiens t’en ont certainement parlé.

Conséquemment, les quelques dollars que verse l’État à la Gaspésie sont des peccadilles en comparaison de la dote qu’apporte la région au reste du Québec.

Si tu veux savoir, on parle de 813 M$ de transferts gouvernementaux vers la Gaspésie qui en rapporte des milliards comme je te le mentionnais précédemment. Et ces 813 millions représentent à peine 1,6 % de l’ensemble des transferts que les gouvernements versent à l’ensemble des Québécois. C’est donc un préjugé que de considérer que la Gaspésie vit aux dépens des gouvernements.

Alors, sois sans crainte mon JEFF. Avec de tels préjugés rapportés allègrement, j’ai une excellente idée de ce que pense un Québécois moyen. Mais toi, JEFF, toi qui parles à ce Québécois moyen, qu’est-ce que tu peux faire pour faire tomber ces préjugés? Parce que si tu ne peux rien faire ou pire, si tu ne veux rien faire, on va arrêter ça tout de suite. Ton temps est trop précieux et le mien aussi.

Dans ce cas là JEFF, oublie-nous et fais comme si on n’existait pas. Ça ne nous aiderait pas, certes, mais ça aurait au moins l’avantage de ne pas nous nuire. Non, non, je ne te dis pas de te taire, jamais je n’oserais.

Advenant que tu aies le goût de nous aider à briser les préjugés, mon ami JEFF, tu sais comment me trouver. J’ai plein d’autres informations pertinentes sur l’apport de la Gaspésie et des Gaspésiens à la richesse du Québec.

Et, une fois par mois, j’apporterai ici, sur GRAFFICI.CA, mon cœur de régionaliste pour afficher toutes ces raisons qui font qu’on a de quoi être fier de vivre en Gaspésie. Ça pourrait t’aider à mieux nous connaître. Tu n’es pas obligé de me lire, mais je pense bien que, pour ma part, je vais essayer de t’écouter plus souvent, au cas où tu aurais besoin d’un certain rappel.

À bon entendeur, salut!