• samedi 07 décembre 2019 13 h 44

  • Météo

    -6°C

  • Marées

Actualités

1 octobre 2014 10 h 13

Cégep : nouvelle coupe de 361 000 $ cette année

Partager

GASPÉ – Le Cégep de la Gaspésie et des Îles doit composer une nouvelle fois avec des compressions budgétaires pour l'année financière 2014-2015. Estimées en juin à 350 000 $, elles sont plus élevées et totalisent 361 000 $. De plus, elle devient inscrite dans les règles budgétaires, ce qui signifie qu'elle est permanente et rien ne dit qu'il n'y en aura pas de nouvelles.

« Les règles ont été paramétrées de façon à ce qu’elles soient durablement au niveau actuel. Il n’est pas impossible que de nouvelles coupures s’ajoutent l’année prochaine. Chose certaine, rien ne sera plus comme avant, indique le directeur général, Yves Galipeau. La marge de manoeuvre est très étroite dans les obligations que l’on doit rencontrer. »

Ces compressions s’inscrivent dans le cadre de compressions de 20 M$ demandées par Québec au printemps dernier.

Effets directs sur le recrutement

La clientèle du Cégep de la Gaspésie et des Îles était en croissance au cours des dernières années grâce à des investissements importants pour faire du recrutement d’élèves à l’extérieur de la région et à l’international.

« C’est malheureux parce que dans un contexte de baisse démographique, le recrutement hors région venait compenser cette baisse. Si on a moins d’argent pour le faire, on aura moins d’argent pour attirer des étudiants et le nombre d’étudiants est un paramètre pris en compte pour calculer nos allocations », explique le directeur.

La mise en place de nouvelles façons de faire des choses au niveau administratif est en analyse afin de rencontrer les « défis budgétaires ». La poste et les photocopies avaient été ciblées. « Est-ce qu’on est rendu à l’os ou en train de faire une nouvelle restructuration pour permettre plus d’efficience? Je préfère parler de ça », lance M. Galipeau.

Plusieurs années de compressions

Cette nouvelle coupe de 361 000 $ suit une série de compressions effectuées au cours des dernières années. Pour l’année 2013-2014, cet effort était de 271 000 $. « Ce n’est pas la première année qu’on nous impose des coupures. Cette année, c’est encore plus grand, mais on a craignait que ce serait encore davantage », lance avec soulagement M. Galipeau.

Le déficit accumulé au début de l’exercice 2013-2014 était de quelque 126 000 $. Il faudra attendre la compilation des données financière en novembre pour déterminer s’il a pu être éliminé ou diminué. « On espère ne pas le creuser davantage. Si on peut le maintenir cette année, ce sera déjà un bel objectif. Il faudra continuer dans un plan de résorption de ce déficit accumulé », explique le directeur.

Le cégep a réussi le tour de force d’équilibrer son budget d’un peu plus de 32,3 M$ cette année malgré tout.

Étiquettes :