• lundi 09 décembre 2019 00 h 27

  • Météo

    -3°C

  • Marées

Actualités

26 novembre 2013 0 h 40

Cimenterie : Plusieurs étapes avant une mise en chantier

Partager

PORT-DANIEL-GASCONS – Le président de Ciment McInnis, Christian Gagnon, précise que trois importantes étapes restent à franchir avant la mise en chantier de la cimenterie de Port-Daniel. La première étape, dans le temps, consiste à parachever le montage financier de l’initiative de 800 millions$.

M. Gagnon a présenté cet échéancier dimanche lors d’une entrevue accordée au Graffici.ca, à l’occasion d’une journée «portes ouvertes» au cours de laquelle 434 personnes sont venues se familiariser avec les aspects du projet, décortiqué en différentes étapes.

 

La «clôture financière», selon les mots utilisés par M. Gagnon, est prévue pour février 2014, et c’est un processus complexe, qui vise notamment à déterminer «quelles sont toutes les conditions, les responsabilités» des différents partenaires, dans toutes sortes de scénarios, «comme en cas de dépassement de coût», note-t-il.

 

Assez simultanément, M. Gagnon souhaite obtenir les trois certificats d’autorisation que doit délivrer le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs. Ils touchent en premier lieu la préparation du terrain qui recevra le complexe industriel et, en second lieu, la fondation des futurs bâtiments et l’érection de ces bâtiments.

 

«On devrait les avoir sous peu (…) Ça prend les trois pour construire», résume M. Gagnon.

 

Troisièmement, Ciment McInnis devra obtenir une autorisation pour la carrière, «une étape subséquente parce que la carrière ne produit pas pendant la construction de la cimenterie (…) mais une étape cruciale (…) qui demande un an de travail», dit-il.

 

Avant le démarrage de la cimenterie, la compagnie devra obtenir un certificat d’exploitation. «Ça signifie que j’ai le droit d’opérer. C’est à la fin, quand c’est bâti», précise M. Gagnon.

 

Il souhaite un démarrage de chantier «au début du printemps». Le chantier de construction devrait durer 27 mois. La direction de Ciment McInnis souhaite un démarrage dans la première moitié de 2016.

 

D’autre part, lorsqu’interrogé sur le fait que tous les documents ayant servi à la publication de la mise à jour de l’étude de répercussions sur l’environnement n’ont pas été mis à la disponibilité du public, Christian Gagnon a indiqué que plus de 2 000 pages avaient tout de même été placés sur le site de Ciment McInnis.

 

Quand on lui fait remarquer que le contenu est tout de même laissé à la discrétion de la firme, il répond que «le traitement final a été fait par des spécialistes indépendants. Ces gens-là sont régis par leur code de profession, des codes de déontologie et ils n’altèrent pas les résultats».

 

Ils sont payés par Ciment McInnis, mais Christian Gagnon assure que «ce n’est pas parce qu’on les paie qu’on leur enlève leur professionnalisme».

 

 

La cimenterie de Port-Daniel devrait employer 100 personnes directement et produire 2,2 millions de tonnes de ciment par année. Son exploitation générera aussi 1,75 million de tonnes de gaz à effet de serre par an.