• vendredi 06 décembre 2019 20 h 05

  • Météo

    -6°C

  • Marées

Actualités

17 novembre 2014 16 h 23

Coupures chez Poste Canada : « la Gaspésie ne sera pas épargnée »

GASPÉ — Le député fédéral de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Philip Toone et le maire de Gaspé, Daniel Côté, ont joint leur voix, aujourd’hui, lors d’une conférence de presse à l’Hôtel-de-Ville de Gaspé, dans le but de dénoncer l’impact du plan de réforme des services de Postes Canada dans la région.

Ils étaient accompagnés de la représente local du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP), Lucie Roy, et du coordonnateur national du même syndicat, Alain Robitaille.

Dans un communiqué émis par le député Philip Toone cet après-midi, on signale notamment que, après avoir coupé les heures à de nombreux bureaux de poste dans la région, Postes Canada vient d’annoncer l’ouverture prochaine, à la Place Jacques-Cartier, à Gaspé, d’un comptoir postal privé, et ce, non loin de l’actuel bureau de poste situé sur la rue de la Reine.

« L’ouverture de ce comptoir confirme les craintes qu’avaient les employés de Postes Canada à Gaspé de voir un comptoir postal privé ouvrir à proximité de leur bureau afin de volontairement diminuer l’achalandage sur la rue de la Reine et justifier, éventuellement, la fermeture du bureau de poste », indique le député Philip Toone qui croit que les intentions du gouvernement sont claires, soit de privatiser le service postal canadien.

Le bureau de poste de la rue de la Reine compte actuellement 4 employés à temps plein et un à temps partiel. « Plus que la qualité des services postaux, ce sont des emplois de qualité que le gouvernement fédéral met en péril en cautionnant le plan de réforme de Postes Canada », poursuit le maire Daniel Côté en ajoutant que de nombreuses municipalités de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine ont déjà adopté des résolutions afin de dénoncer le plan en question.

« D’ici cinq ans, entre 6000 et 8000 travailleurs perdront leur emploi et quelque cinq millions de ménages n’auront plus de service de livraison de courrier à domicile. Ce sont les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite qui souffriront le plus de ces coupures », concluent les représentants du STTP.

Étiquettes :