• samedi 07 décembre 2019 16 h 35

  • Météo

    -9°C

  • Marées

Actualités

25 novembre 2011 13 h 59

D’ici 2015 : des milliers de nouveaux emplois dans la région

Au cours des cinq prochaines années, la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine connaîtront un boom de l’emploi sans précédent depuis plusieurs décennies. C’est ce que révèle l’étude Le marché du travail et l'emploi par industrie au Québec 2011-2015 d’Emploi Québec, dévoilée le 11 novembre dernier.

«On est en train d’assister à une véritable renaissance de ces régions, soutient Marc Groleau, directeur régional d’Emploi Québec pour la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine. Il s’agit d’une très bonne nouvelle, mais aussi un message d’espoir pour la population, particulièrement pour les jeunes.»

Pour l’horizon 2011-2015, 9000 emplois pourraient être créés en Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine; 11% serait attribuable à la hausse de la création d’emplois en entreprise (1000 emplois). La balance serait liée aux départs à la retraite (8000 emplois). «En comparaison d’il y a 15 ans, on assiste vraiment à un revirement de situation sur le fond des choses, commente le directeur. Nous sommes en présence d’une économie qui se diversifie et qui s’améliore constamment, avec une forte création d’emplois et une diminution du taux de chômage.»

Des milliers d’employés recherchés

«Ceci comportera des défis importants pour le marché du travail, car on devra être capable de remplir ces nouveaux postes, avertit toutefois M. Groleau. Tous les moyens devront être utilisés à leur maximum. Nous devons fonder beaucoup d’espoir sur les jeunes en processus de formation et qui seront diplômés sous peu.»

Certains départs à la retraite pourraient être remis à plus tard, vu la conjoncture économique favorable. «Il nous faudra considérer de plus en plus l’apport des personnes immigrantes; bien des efforts devront être portés pour les attirer en région, dit-il. Des gens sans emploi ou avec des emplois saisonniers devront aussi être approchés pour stimuler leur intégration.»

Des secteurs en plein essor

Huit secteurs seront porteurs d’une plus forte création d’emplois : les soins de la santé et de l’assistance sociale, le commerce de détail, les services professionnels, scientifiques et techniques, la restauration et l’hébergement.

Il y aura des perspectives favorables pour des professions demandant une formation universitaire, tels les agents de développement économique, les pharmaciens, les travailleurs sociaux.

Quant aux professions accessibles avec un diplôme collégial, il y aura des ouvertures de postes pour les agents d’administration, les éducateurs et les aides-éducateurs, les technologues ou techniciens en génie électronique et électrique ainsi que ceux spécialisés en radiations médicales.

Pour les professions demandant une formation secondaire, les emplois touchant le personnel de soutien des services de santé, les commis à la comptabilité et autre personnels rattachés aux tâches administratives, les représentants en vente au niveau non-technique et en commerce de gros seront particulièrement recherchés.