• samedi 14 décembre 2019 21 h 25

  • Météo

    1°C

  • Marées

Actualités

21 octobre 2013 5 h 51

Discours du Trône : le député Fortin pas optimiste

Partager

OTTAWA – « Il n’y a pas de raisons d’être optimiste », commente le député de la Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, le bloquiste Jean-François Fortin, au lendemain du discours du Trône, présenté mercredi, à Ottawa.

« C’est un discours préparatoire à la prochaine campagne électorale. Il [le gouvernement Harper] rappelle tout ce qu’il a fait depuis deux ans. Il  va continuer de faire ce qu’il a fait », souligne le député.

Pour M. Fortin, alors que le gouvernement conservateur de Stephen Harper entend déposer une loi anti-déficit, les impacts sur les régions seront nombreux : « Les compressions vont toucher nos régions. Prenez Pêches et Océans par exemple. Par ailleurs, on parle de diminuer les transferts aux provinces. Ça va engendrer des problématiques importantes », dit M. Fortin.

Au sujet des infrastructures, Ottawa propose 70 milliards de dollars dans un nouveau programme pour les 10 prochaines années. « Mais on parle d’un peu moins de 600 millions $ pour les deux prochaines années. On laisser miroiter beaucoup de choses », souligne le député.

Il souligne aussi que rien n’est prévu pour rassurer les populations sur le transport des matières dangereuses par rail, à la suite de la tragédie de Lac-Mégantic.

Le discours du Trône n’a pas glissé mot sur les questions de l’agriculture, des pêches et de la forêt.

« Pour la Gaspésie, ce n’est pas très encourageant, c’est même inquiétant », analyse le député bloquiste.

Assurance-emploi

Le député entend rencontrer le nouveau ministre responsable de l’assurance-emploi, Jason Kenny. Avec la réforme, il craint que les travailleurs saisonniers soient forcés à l’exil : « Est-ce que le gouvernement souhaite faire de la déportation de travailleurs? », questionne l’élu.

Il rappelle que le Québec et d’autres provinces ont créé des commissions afin de mesurer les impacts de cette réforme. « On commence à les voir. Ils sont de plus en plus importants. Les travailleurs vont avoir beaucoup de pression pour occuper un emploi », dit-il.

Sur la réfection de la voie ferrée, le député Fortin estime qu’Ottawa doit être là. « Le gouvernement devrait réhabiliter le réseau ferroviaire car il est essentiel au développement économique. Les citoyens de la Gaspésie ne sont pas des citoyens de second rang », lance M. Fortin.

Étiquettes :