• jeudi 05 décembre 2019 11 h 52

  • Météo

    -2°C

  • Marées

Actualités

24 juillet 2013 13 h 32

Haute-Gaspésie : une pêche récréative au poisson de fond ?

Partager

SAINTE-ANNE-DES-MONTS – La MRC de la Haute-Gaspésie demande au gouvernement fédéral de permettre la pêche récréative au poisson de fond afin d’assurer le développement économique et touristique des collectivités gaspésiennes.

« La pêche récréative aux poissons de fond fait partie de la culture même de la Gaspésie depuis bon nombre d’années. Elle fait partie de notre histoire, de nos mœurs. Pour assurer la pérennité de la ressource, il faut encadrer cette activité de façon intelligente, c’est-à-dire établir des règles et des règlements de façon à conserver à la fois la ressource mais aussi cette activité de façon durable », indique le préfet, Allen Cormier.

Les règles proposées

La MRC demande de limiter à 15 prises quotidiennes sur le territoire gaspésien pour les espèces suivantes : la morue, le maquereau et le hareng. Elle demande également d’émettre des permis annuels à cette fin dans une période déterminée et que les droits prélevés pour l’obtention des permis servent à l’entretien et à la réparation des quais.

« L’idée de délivrer un permis avec des règles et des quotas quotidiens assure la survie des espèces et une pêche respectueuse. Pour sa part, l’argent recueilli via la vente des permis permettra d’obtenir une mise de fonds pour entretenir nos quais qui font également partie de notre patrimoine. Notre résolution invite également le gouvernement fédéral à réfléchir sur l’importance de la pêche récréative au cœur de nos collectivités », souligne le préfet.

Selon la MRC, la pêche récréative au Canada constitue une activité socio-économique de quelque 4,9 milliards de dollars par an.

Étiquettes :