• mardi 10 décembre 2019 13 h 33

  • Météo

    10°C

  • Marées

Actualités

12 octobre 2012 16 h 23

Économie : Gaétan Lelièvre interpellera Denis Lebel

Partager

Le ministre responsable de la Gaspésie et député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, interpellera le ministre fédéral Denis Lebel pour réclamer un meilleur soutien d’Ottawa en Gaspésie 

C’est ce qu’il a déclaré à l’occasion de son premier point de presse tenu à Gaspé vendredi dernier. M. Lelièvre a mentionné que le refus d’Ottawa de financer différents projets de la région via Développement économique Canada n’est «pas une bonne nouvelle.»

Il est clair, selon lui, qu’il y a un durcissement de la position du gouvernement fédéral face aux régions du Québec. «La Gaspésie est directement touchée par les nouvelles mesures qui sont de plus en plus rigides et contraignantes au plan financier. Je déplore l’absence et le retrait constant du fédéral dans les régions et en Gaspésie.»

Le député de Gaspé entend s’entretenir rapidement avec le ministre de l’Agence de développement économique Canada pour les régions du Québec, Denis Lebel. «Je vais essayer de parler à M. Lebel pour discuter des solutions. Je comprends qu’il a des contraintes. Il y a un certain abandon des régions [de la part du gouvernement conservateur] et lui doit composer avec cette orientation-là», analyse M. Lelièvre.

Il déplore le modèle de développement des programmes conçus mur à mur, ce qui laisse peu de place à la modulation pour les adapter à la situation régionale.

Gaétan Lelièvre a profité de la tribune pour dénoncer l’incohérence du gouvernement conservateur dans ses plans de développement.  «Prenons l’exemple des croisières. Le fédéral, le Québec et le milieu ont investi des dizaines de millions dans les infrastructures. Maintenant que nous sommes  rendus à 40 000 visiteurs [ à Gaspé ], on n’est plus supporté dans les opérations. Je trouve ça dommage d’être abandonné lorsqu’on est si près du succès», déplore-t-il.

Le comité ministériel de la Gaspésie est formé

Promis durant la dernière campagne électorale, le comité ministériel de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine est formé. Composé de la première ministre Pauline Marois, de la ministre Élaine Zakaïb, de François Gendron, de Martine Ouellet, de Pascal Bérubé et de Gaétan Lelièvre, le comité devrait tenir sa première rencontre «le plus vite possible.»

«J’ai commencé à travailler avec mon cabinet sur des informations à transmettre lors de la première rencontre afin d’avoir des pistes de solutions», indique M. Lelièvre.

Un portrait social et économique sera dressé afin de travailler avec les bonnes informations. «Moi, mon objectif, c’est que le plan soit terminé au plus tard au printemps et qu’on puisse procéder avec des projets dès le printemps», précise le ministre.

Cinq millions sont avancés pour lancer le plan qui aboutira, selon M. Lelièvre, à des investissements massifs. «À mon avis, on a besoin de centaines de millions de dollars en Gaspésie. Seulement le chemin de fer, on parle de 90 millions et plus. Si on considère les mines, le tourisme, l’ensemble des secteurs, ce n’est pas long qu’on atteint les six chiffres.»

Le ministre responsable de la région dit vouloir de l’action rapidement. «Je veux que ça avance. Je ne veux pas que ça prenne deux ans pour faire des consultations», conclut M. Lelièvre.

À lire aussi 

Rencontre avec Denis Lebel : les élus ne sont pas rassurés

DEC en Gaspésie et aux Îles : 18 millions $ pour 15 projets

Refus de DEC : coup dur pour plusieurs promoteurs de la région

Étiquettes :