• vendredi 13 décembre 2019 02 h 24

  • Météo

    -18°C

  • Marées

Actualités

10 mai 2013 13 h 44

Éolien : Québec annonce 800 mégawatts et un plan à long terme

Partager

GASPÉ – Québec annonce l'attribution de 800 mégawatts d'énergie éolienne, dont plus de la moitié est réservée à la Gaspésie, aux communautés autochtones gaspésiennes et au Bas-Saint-Laurent.

Ainsi, 450 mégawatts resteront dans ces deux régions et au sein du regroupement Mi’gmawei Mawiomi, composé des communautés de Listuguj, Gesgapegiag et Gespeg.

Un total de 200 mégawatts est réservé à Hydro-Québec Production – une première – et le reste, 150 mégawatts, sera attribué par appel d’offres à travers la province.

«L’énergie éolienne s’inscrit dans la nouvelle politique énergétique que le gouvernement est en train d’élaborer», affirme la première ministre Pauline Marois, qui a fait cette annonce, ce matin, à l’usine de pales LM Wind Power, à Gaspé.

«Les appels d’offres viseront des projets initiés par des communautés locales ou des coopératives, en partenariat avec des développeurs privés», prend soin de mentionner la première ministre.

«Nous savions qu’il y avait une urgence en fonction des délais pour qu’il n’y ait pas d’arrêt dans les carnets de commandes», précise la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet.

Selon le gouvernement, cette annonce va générer près de 2 milliards de dollars d’investissement, en plus de maintenir 2000 emplois directs.

Horizon 2024

Québec veut soutenir cette industrie d’ici 2024 alors que le renouvellement du parc éolien actuel devra s’amorcer à compter de 2025.

«Le gouvernement s’engage à assurer la pérennité de l’industrie éolienne du Québec. Il faut s’assurer qu’il n’y ait pas de trous dans le carnet de commande de l’industrie», dit Mme Marois.

«D’ici là, il s’agira de s’assurer d’une production en continue. Nous sommes déterminés à trouver des solutions qui vont assurer l’avenir à long terme de cette industrie en Gaspésie et ailleurs au Québec», ajoute la première ministre.

«On finit nos analyses et nous allons vous présenter une vision 2024 parce que nous voulons maintenir le secteur manufacturier pour de bon au Québec», ajoute la ministre des Ressources naturelles, précisant qu’il y aura d’autres annonces à venir.

Réactions

Le président de la Conférence régionale des élus Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Bertrand Berger, salue cette annonce : «Pour nous, c’est une excellente nouvelle parce qu’il y aura des retombées économiques. C’est extrêmement profitable et d’une importance capitale», dit le président.

Le directeur du TechnoCentre éolien, Frédéric Côté, parle d’une belle annonce, lui qui a sonné l’alarme à plusieurs reprises au cours des derniers mois : «C’est une annonce charnière. On voit qu’il y a un désir d’aller vers une direction nouvelle avec l’implication Hydro-Québec Production. Globalement, c’est une annonce bien distribuée», dit-il.

L’industrie

Au Québec, plus de 150 entreprises fournissent des services ou des composantes d’éoliennes. La province est le deuxième plus grand producteur de ce type d’énergie, après l’Ontario, avec 1716 mégawatts implantés, soit plus de 26 % de la puissance canadienne.

Étiquettes :