• samedi 14 décembre 2019 21 h 02

  • Météo

    1°C

  • Marées

Actualités

20 novembre 2012 10 h 03

Forillon : manifestation pour le maintien des activités hivernales

Partager

Près de 300 personnes ont manifesté mardi matin devant les bureaux de Parcs Canada à Gaspé afin de réclamer le maintien des activités hivernales au parc Forillon.

Le porte-parole du comité Maintien des activités hivernales au parc Forillon, Stéphane Morissette, est satisfait de la participation populaire.

Des lettres ont été envoyées par le comité au premier ministre Stephen Harper, au ministre responsable de l’Agence Parcs Canada, Peter Kent, et à différents autres intervenants. « J’ai reçu un courriel du bureau du premier ministre qui disait que les documents ont été lus. Le dossier a été transféré au ministre Kent. On attend des nouvelles», a précisé M. Morissette.

Il rappelle ce que stipulait le plan directeur établi en 2010. «La conclusion était qu’il fallait améliorer les activités hivernales et prolonger la saison touristique. Il fallait que le parc devienne un moteur économique. Cette décision budgétaire vient à l’encontre de tous les efforts de concertation du milieu», soutient le porte-parole.

La direction du parc avait indiqué au comité lors d’une rencontre en octobre que les coûts pour maintenir les activités hivernales étaient de l’ordre de 100 000 $.

Le comité souhaite maintenant rencontrer le directeur général de Parcs Canada, Alan Latourelle, qui sera de passage à Gaspé le 6 décembre.

Philip Toone portera le flambeau

Le député fédéral de la Gaspésie-les-Îles, Philip Toone, qui était présent à la manifestation, promet de soutenir les citoyens dans leur démarche. «Ça fait 40 ans que le fédéral ne fait pas son travail. Le plan directeur indiquait qu’il fallait investir plus dans le parc. C’est tout le contraire. Si on permet la fermeture des sentiers cet hiver, c’est certain que ça va devenir désuet», avance M. Toone.

Il s’engage à déposer à la Chambre des communes la pétition en appui au maintien des activités hivernales du parc. «C’est important d’avoir des outils pour mettre de la pression sur le gouvernement. C’est certain, qu’à moi seul, je ne peux pas faire tout le travail. Mais ensemble, on vaincra», a déclaré le député.

La CRÉGÎM dénonce les coupures

Lors de son conseil d’administration vendredi dernier à Sainte-Anne-des-Monts, la Conférence régionale des élus Gaspésie-les-Îles (CRÉGÎM) a dénoncé les coupures de services au parc Forillon.

Les élus exigent que Parcs Canada rétablisse les services afin de développer l’industrie touristique de la Gaspésie et la réalisation des objectifs soutenant la création du parc.

La CRÉGÎM demande une rencontre avec le ministre Peter Kent.