• mercredi 11 décembre 2019 00 h 08

  • Météo

    4°C

  • Marées

Actualités

28 mai 2013 11 h 48

Gîte du Mont-Albert : le ministre Lelièvre interpelle la SÉPAQ

PARC DE LA GASPÉSIE - Le ministre responsable de la région, Gaétan Lelièvre, demande à la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) de revenir sur sa décision de réduire les périodes d’ouverture du Gîte du Mont-Albert au cours de l’année qui vient.

Le ministre a discuté vendredi avec le président-directeur général de la société d’État, Raymond Desjardins, après avoir appris les intentions de la SÉPAQ. «Je lui ai dit que je ne suis pas en faveur de cette décision. On est dans une perspective de développement du parc [de la Gaspésie], indique M. Lelièvre. Je lui ai demandé de réévaluer le tout.»

M. Lelièvre a senti «beaucoup d’ouverture», dit-il. «La SÉPAQ est autonome dans ses décisions. Mais il y a une incohérence face à sa propre stratégie de développer le parc.»

Le VP de la SÉPAQ en Haute-Gaspésie

Le vice-président de la SÉPAQ, Jean-Charles Morin, est en Haute-Gaspésie mardi pour rencontrer des élus, des gens d’affaires et d’éventuels partenaires de la SÉPAQ dans le projet de développement des Chic-Chocs. Le ministre Lelièvre y voit un bon signe.

Un mois de moins l’hiver

Dans sa stratégie dévoilée le 9 mai, le gouvernement Marois annonçait un plan de 12,4 millions de dollars pour développer les Chic-Chocs, incluant le tourisme hivernal.

Parallèlement, la SÉPAQ prévoit fermer le Gîte, l’auberge-phare des Chic-Chocs, du 6 au 31 janvier 2014, pour rouvrir ensuite jusqu’au 30 mars. Les compressions touchent aussi d’autres saisons : l’auberge sera fermée les deux dernières semaines d’octobre 2013. En 2014, son ouverture pour l’été sera retardée au 20 juin, plutôt que le 7 juin cette année.

Étiquettes : ,