• vendredi 06 décembre 2019 14 h 26

  • Météo

    -2°C

  • Marées

Actualités

13 juin 2014 16 h 53

Haldimand : des risques pour la santé humaine, selon un avis professionnel

GASPÉ – Le comité Ensemble pour l’avenir durable du grand Gaspé demande au premier ministre du Québec de mettre un terme au projet d’exploration pétrolière à Haldimand, en invoquant un avis qui fait état de risques potentiels pour la santé humaine.

« On demande au premier ministre Philippe Couillard d’utiliser son pouvoir discrétionnaire pour ne pas donner suite au projet Haldimand, a déclaré Lise Chartrand, présidente du comité. Ce que nos experts disent, c’est que les conséquences sont réelles et que l’étude n’est pas complète. »

« À défaut de pouvoir obtenir une EES [évaluation environnementale stratégique], le comité est allé chercher, à ses frais, l’opinion d’une experte », explique Mme Chartrand.

Chantal Savaria, ingénieure géologue et évaluatrice environnementale agréée, dirige la firme Savaria Experts Conseils. Son avis professionnel est « une analyse qualitative basée sur l’information disponible dans la littérature scientifique », précise-t-elle, et ne traite ni de valeurs de concentrations ni de scénarios d’exposition.

Plusieurs contaminants sont associés aux activités d’exploration et d’exploitation pétrolière, conclut Mme Savaria, et plusieurs cas de migration de ces contaminants vers les eaux souterraines et l’air ont été documentés.

Les contaminants peuvent migrer « sur des distances allant au-delà d’un kilomètre de la tête du puits d’exploration et ainsi affecter la zone résidentielle à proximité », écrit-elle. Ces substances ont « des effets démontrés sur la santé humaine et parfois même à petites doses », ajoute l’ingénieure.

Mme Savaria recommande de procéder à une évaluation quantifiée du risque toxicologique basé sur des cas similaires au projet envisagé. « Les habitants de Sandy Beach-Haldimand n’ont pas à subir des effets sur la santé humaine et il est tout à fait inacceptable de procéder à des travaux avant d’en connaître l’impact potentiel. »

Pétrolia a déjà foré deux puits dans le secteur Haldimand et souhaite en forer un troisième à 350 mètres de résidences et à 850 mètres de puits artésiens.