• vendredi 13 décembre 2019 02 h 50

  • Météo

    -18°C

  • Marées

Actualités

16 janvier 2014 7 h 11

Inauguration de l’hémodialyse à Chandler

Partager

Les autorités régionales de la santé et le député de Bonaventure, Sylvain Roy ont inauguré mercredi l'unité satellite d’hémodialyse à l'hôpital de Chandler. 

Pas moins de sept ans d’effort et de concertation ont été nécessaire pour faire aboutir ce projet de 1,2 M$ entièrement financé par Québec. Mis en service le 18 novembre dernier, l’unité traite cinq patients à raison de trois fois par semaine. Chaque traitement dure de quatre à cinq heures. Les installations dernier cri permettent de dispenser des soins auprès de gens aux prises avec une insuffisance rénale, précise le responsable du projet, Jean Saint-Pierre. «L’hémodialyse est un système qui filtre le sang pour les gens dont les reins ne fonctionne plus. L’insuffisance rénale peut-être la conséquence d’une maladie comme le diabète qui est de plus en plus fréquente».

La directrice générale du CSSS, Chantale Duguay, fait valoir qu’avec ce nouveau service de proximité, les gens n’ont plus besoin de quitter la région. «Ce qui nous a amené à travailler ce dossier, ce sont les gens de notre population qui étaient obligées de s’expatrier à Rimouski ou à Québec pour se faire traiter. C’est déjà très difficile d’avoir une maladie chronique, mais le problème est double quand en plus il faut se déplacer pour se faire traiter».

«Considérant le nombre croissant de personnes dans la région qui ont besoin de ce service, cette inauguration revêt une importance particulière. Il s’agit du tout premier service d’hémodialyse en Gaspésie­-Îles-de-la Madeleine et celui-ci fera en sorte que les patients n’auront plus à quitter famille et amis pour aller recevoir ces services ailleurs», a également fait valoir le député, Sylvain Roy.

Le territoire couvert va de Maria à Gaspé. Une équipe multidisciplinaire, composée notamment de quatre infirmières et de pharmaciens, veille à son bon fonctionnement avec l’appui de l’hôpital de Rimouski. Son budget de fonctionnement sur une base annuelle est de 400 000$.