• dimanche 15 décembre 2019 13 h 42

  • Météo

    4°C

  • Marées

Actualités

25 octobre 2013 0 h 00

La présidence de la CRÉGÎM intéresse Lebouthillier

Partager

PERCÉ - La prochaine course à la présidence de la Conférence régionale des élus Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (CRÉGÎM) pourrait prendre les allures d'un choc des titans, alors que deux personnalités bien en vue dans la région entendent solliciter le poste, soit Diane Lebouthillier et Bertrand Berger.

La préfète sortante de Rocher-Percé qui sollicite un second mandat, Diane Lebouthillier, confirme que le poste l’intéresse grandement, d’autant qu’elle se dit en mesure de remplir adéquatement les responsabilités qui s’y rattachent. « Je me sens capable d’assumer cette présidence. Et j’ai bien l’intention de me présenter si je suis élue préfète. »
Sans critiquer le président sortant, Bertrand Berger, Mme Lebouthillier, juge que le temps est venu de donner une chance « à la relève ».

Qui plus est, le fait que ce soit une femme, n’est pas à négliger, dit-elle. « Avoir une femme comme présidente, ça peut être intéressant. Ça change la dynamique. »
De son côté, le maire sortant d’Escuminac et préfet sortant d’Avignon, Bertrand Berger, entend également se présenter, mais après discussion avec les gens qui seront autour de la table le moment venu. « La présidence m’intéresse, mais pas à tout prix. Je pense qu’il faut d’abord regarder les individus qui seront autour de la table à ce moment-là et voir comment on peut assurer l’avenir de la CRÉ de la meilleure façon. »
Cormier encense Lebouthillier
Pour sa part, le préfet sortant de la MRC de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier, se dit éventuellement intéressé à présider la CRÉGÎM, mais pas pour le moment en précisant qu’il préfère d’abord faire ses classes. C’est pour cette raison qu’il entend déposer sa candidature, le temps venu, « à titre de vice-président ».
Par ailleurs, M. Cormier n’est pas surpris d’apprendre la candidature éventuelle de Mme Lebouthillier en qualité de présidente. « Mme Lebouthillier m’en a parlé au cours des dernières semaines. Je pense que M. Berger a fait du bon travail, mais d’un autre côté il faut assurer une relève et Mme Lebouthillier a un immense potentiel. Elle ferait une bonne candidate. »
Bertrand Berger assure la présidence de la CRÉGÎM depuis 2004, la seule année où il a eu de la compétition, alors qu’il avait affronté le maire de Gaspé d’alors, Arthur

Drolet. L’élection de la présidence se fera lors de la réunion de l’organisme public de décembre prochain.

Étiquettes :