• jeudi 05 décembre 2019 12 h 15

  • Météo

    -1°C

  • Marées

Actualités

1 juin 2014 18 h 23

L’adultère dans notre société, exploré par Pierrette Dotrice

Partager

GASPÉ – L'adultère est le thème central du livre « Liaison dangereuse d'une patiente avec son chirurgien » de l'auteure Pierrette Dotrice de Cap-des-Rosiers dans une nouvelle édition qui avait fait l'objet d'un recours judiciaire en 2006 pour stopper les ventes.

« C’est l’adultère et le lien entre l’adultère et la vision que l’on a de nous-mêmes dans le miroir, indique d’entrée de jeu l’auteure Pierrette Dotrice. C’est la compétition. Qui va être la plus belle, c’est à tout âge. C’est le marché de l’image et c’est parti pour durer », indique l’auteure qui présente son livre comme un essai sur l’amour.

À travers sa mauvaise expérience de la chirurgie esthétique, elle tente d’expliquer comment la quête de la séduction vient à mettre de côté l’essentiel : l’amour véritable.

« L’adultère est devenu la norme, que ce soit avec un ex, un amant, une amie, une soeur, une mère… Cet adultère illustre tout simplement notre peur d’aimer et la fuite de l’amour qui s’ensuit dans notre société immature et axée sur le pouvoir. »

Elle estime que dès le plus jeune âge, on n’apprend pas à aimer, mais plutôt à fuir l’amour. « Ce besoin de plaire est une déviation de l’amour. C’est parce que les valeurs spirituelles ont disparu de la société. On nous enseigne le pouvoir », poursuit Mme Dotrice.

« C’est un amour de consommation, du cannibalisme. La violence verbale qui vient de l’adultère que l’on connaît beaucoup dans notre société, est liée à la manipulation et à la trahison amoureuse, touchant beaucoup d’hommes et de femmes aujourd’hui », affirme Mme Dotrice.

Pour l’auteure, le féminisme est devenu le cancer de la féminité. « Il faudrait basculer de l’amour du pouvoir à la puissance de l’amour, ce qui demande un certain niveau de conscience. Un travail de missionnaire qui n’inspire pas encore les dirigeants ni les féministes radicales, toujours convaincues de progresser », lance l’auteure, sans détour, qui affirme que notre société est basée sur le matriarcat.

« Les hommes sont au désespoir. C’est pourquoi il y a tant de violence aujourd’hui. »

Bataille juridique

Le livre, publié une première fois en 2006, avait fait l’objet d’un litige judiciaire.

« Le livre a été présenté comme un scandale, un chirurgien abuse de sa patience, mais on n’est pas allé fouiller dans le psychologique. Il n’y a que François Paradis [animateur à TVA à l’époque] qui avait compris le message du livre et la censure a commencé immédiatement après par une chirurgienne de Québec », indique Mme Dotrice.

« Ce livre explique l’un des secrets qui sous-tendent le culte des apparences et de la chirurgie esthétique. Il va donc plus loin qu’un livre sur le culte des apparences. Dans une société basée sur la division entre hommes et femmes, ce secret est encore tabou. »
Elle estime qu’aujourd’hui le livre a sa place. « En 2014, la mentalité a évolué. On sent que la blessure est de plus en plus profonde. Les cris sont de plus en plus profonds. »

Elle édite son livre par sa propre maison d’édition, Oser la vie. Il sera disponible dans les librairies à compter de juin.

Étiquettes :