• samedi 14 décembre 2019 03 h 05

  • Météo

    -6°C

  • Marées

Actualités

4 décembre 2013 22 h 58

Le commerce de détail est au ralenti à Gaspé et Sainte-Anne-des-Monts

Partager

GASPÉ – L'économie de Gaspé connaît une stagnation aux dires du maire de la Ville, Daniel Côté, une situation qui est similaire en Haute-Gaspésie. Toutefois, la Baie-des-Chaleurs et Rocher-Percé ne sentent pas un ralentissement du commerce de détail.

GRAFFICI.CA constate depuis quelques semaines que plusieurs commerces sur la rue de la Reine ont fermé leurs portes. Il y a aussi de plus en plus de locaux commerciaux à louer dans la municipalité.

« Je ne vois pas nécessairement de ralentissement. Peut-être une certaine stagnation, mais dire un ralentissement voir un recul, non. Je ne pense pas qu’on en soit là », commente M. Côté lorsqu’interrogé sur cette question.

Il convient que la Ville devra faire des efforts. « Est-ce qu’on a besoin de dynamiser davantage rue de la Reine? Moi, je pense qu’il y a un effort à faire à ce niveau-là », commente M. Côté, qui souligne qu’un exercice semblable devra être fait aussi sur la rue du Banc, à Rivière-au-Renard.

« On devra regarder tout ça avec la Chambre de commerce et de tourisme dans les prochaines semaines », dit le maire.

Situation semblable en Haute-Gaspésie

La Chambre de commerce de la Haute-Gaspésie avait entrepris plus tôt cette année une tournée générale afin de faire le portrait des problématiques rencontrées par ses membres.

Même si elle n’a pas encore complété sa consultation, la chambre fait des constats : « C’est sûr que certains commerces sentent un léger ralentissement », souligne la responsable des communications, Maggie Durette.

Un portrait exact de la situation du commerce de détail dans la MRC de la Haute-Gaspésie sera complété au début de la prochaine année, selon Mme Durette.

Beaucoup plus positif dans la Baie-des-Chaleurs

Autant la situation semble morose à Gaspé et Sainte-Anne-des-Monts, autant les acteurs économiques de Rocher-Percé et de la Baie-des-Chaleurs montrent leur confiance dans l’économie de leurs secteurs.

« Le départ de la Gaspésia a enlevé un épouvantail qui a permis de voir de petits entrepreneurs se développer, lance le directeur général de la Chambre de commerce de Rocher-Percé, Roger Clavet. Il y a encore des commerces qui se battent et d’autres qui réussissent. »

Il sent un certain dynamisme dans la MRC de Rocher-Percé.

Plus à l’ouest, le directeur général de la Chambre de commerce de la Baie-des-Chaleurs, Maurice Quesnel, ne sent pas de baisse dans le secteur du commerce de détail.

« Les boutiques qui se mettent à jour et qui ont des nouveautés fonctionnent. Quand les gens se renouvèlent, ça permet d’offrir des choses intéressantes », précise M. Quesnel.

Il souligne que le futur des marchands de la région passe par le commerce en ligne. « Il faut être de plus en plus présent », souligne-t-il.

La chambre de commerce prépare sa planification stratégique en début d’année prochaine. Il se pourrait que cette question fasse partie du prochain plan d’action.