• vendredi 06 décembre 2019 06 h 34

  • Météo

    -5°C

  • Marées

Actualités

4 février 2013 17 h 30

Pétrole en Gaspésie : la CRÉGIM veut rétablir certains faits

Partager

À la suite des débordements médiatiques des derniers jours, la Conférence régionale des élus Gaspésie-les-Îles (CRÉGÎM) sent le besoin de corriger le tir dans le dossier du pétrole.

La CRÉGIM, les MRC et les CLD rappellent que ni la région, ni la Ville de Gaspé n’ont fermé la porte au développement des hydrocarbures. Ces derniers souhaitent cependant que les projets d’exploration et d’explotation se fassent en respect avec l’environnement et la population.

«Il était le temps qu’on remette les pendules à l’heure. On présente le débat comme une guerre entre Pétrolia et Gaspé, ce qui n’est pas le cas», soutient le président de la CRÉGÎM, Bertrand Berger.


Cette sortie vise à contrer les attaques venant d’ailleurs au Québec et de changer la perception qui fait passer les Gaspésiens pour des «chialeux», ajoute M. Berger. «Il y a eu une campagne basée sur des faussetés disant qu’on était contre le développement alors que c’est tout le contraire. On est pour le développement des hydrocarbures. C’est peut-être le temps de le dire. Ça va faire», dit clairement le président.

Modifier le cadre actuel

M. Berger soutient par ailleurs que l’absence d’encadrement du développement des hydrocarbures est responsable de la situation actuelle. «Il est grand temps que chacun prenne ses responsabilités et que Québec dépose un projet de loi pour clarifier les règles et  la Loi sur les mines, qui est désuète. Tout le monde le dit depuis quelques années. C’est le temps de bouger», affirme M. Berger.

Étiquettes :