• dimanche 15 décembre 2019 15 h 25

  • Météo

    4°C

  • Marées

Actualités

23 avril 2014 10 h 44

Les CLD de la pointe de la Gaspésie à l’heure du bilan

Partager

Les centres locaux de développement de la pointe de la Gaspésie sont satisfaits de leur bilan respectif pour l'année 2013.

Le Centre local développement de la MRC du Rocher-Percé a atteint ses objectifs en 2013 quant aux montants engagés et aux investissements générés. Ainsi, une somme de plus de 830 000 $ a été attribuée dans 112 dossiers, dont six en économie sociale, 57 en fonds d’aides aux entreprises, cinq pour les jeunes promoteurs, 12 en tourisme et 23 en publicité et promotion. Des initiatives qui ont engendré des investissements de près de 13,3 M$. La consolidation et l’aide à l’expansion ont marqué 2013 pour certaines entreprises de la MRC, précise le directeur général, Mario Grenier. « Je pense par exemple à la microbrasserie Pit Caribou [située à L’Anse-à-Beaufils] qui a commencé de manière artisanale et qui est rendue partout au Québec ou encore le fumoir Monsieur Émile [situé dans le rang de l’Irlande à Percé]. Ce sont des entreprises qu’on aime appuyer en raison de la valeur ajoutée qu’elles engendrent », précise-t-il

Le CLD que dirige Mario Grenier célèbre cette année ses 15 ans d’existence au cours desquels 700 interventions financières ont été conduites.

Du côté de la Côte-de-Gaspé

De son côté, le CLD de la Côte-de-Gaspé a injecté, à même ses budgets de financement, la somme de 625 806 $ dans l’économie de sa MRC. Ces interventions ont généré des investissements de plus de 6 M$ et contribué à créer ou consolider 329 emplois. De plus, la gestion du Pacte rural a permis l’injection de 417 273 $ dans 28 projets socio-économiques pour des investissements qui ont généré près de 3 M$ et la création ou consolidation de 107 emplois. Le président de l’organisme économique, James-Alexander Keays, entend accentuer le positionnement du CLD comme leader du développement économique et entrepreneurial. « Nous avons entrepris une série de gestes qui nous ont amenés à améliorer notre fonctionnement et à accroître de manière considérable notre impact dans la communauté, non seulement en termes d’investissements, mais également par diverses implications de notre équipe au sein de la communauté de la Côte-de-Gaspé ».

Enfin, son directeur général, Bruno  Bernatchez, a mentionné que le traitement de 258 demandes de toutes natures représentait bien l’importance du CLD dans nos collectivités.