• dimanche 08 décembre 2019 10 h 31

  • Météo

    -7°C

  • Marées

Actualités

7 mars 2013 14 h 32

Les coupures à l’aide sociale sont dénoncées en Gaspésie

Partager

Le collectif pour un Québec sans pauvreté Gaspésie-les-îles dénonce vigoureusement les coupures de Québec dans les mesures d'aide sociale.

Le Devoir a récemment révélé que Québec a l’intention de réduire les prestations d’aide sociale des personnes âgées de 55 à 58 ans, des familles avec enfants de moins de 5 ans et des bénéficiaires de services en toxicomanie.

Dans les faits, la décision de la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale Agnès Maltais, qui devrait entrer en vigueur le 1er juin prochain, propose de revoir les règles d’admissibilité à l’allocation de 129 $ par mois versée pour «contraintes temporaires» en raison de l’âge ou de la garde d’un enfant d’âge préscolaire.

Cette décision fait sursauter la directrice du collectif, Jacinthe Leblanc. «C’est une mesure qui va appauvrir encore plus les gens. C’est tout simplement incompréhensible et inacceptable», lance Mme Leblanc qui est d’autant plus surprise par la décision de Mme Maltais que «la ministre semblait pourtant très préoccupée par le sort des démunis.».

Mme Leblanc déplore par ailleurs que Mme Maltais joue le même jeu qu’Ottawa avec la réforme de l’assurance-emploi en prônant la même approche basée «sur des préjugés en pensant qu’en coupant les prestations ça va inciter les gens à trouver du travail. Mais quel travail ? Où sont ces emplois pour ces gens-là?», se demande Mme Leblanc, qui entend interpeller la députation régionale sur ce dossier.