• lundi 09 décembre 2019 07 h 25

  • Météo

    -2°C

  • Marées

Actualités

24 août 2012 15 h 36

Médecin de famille : le libéral Damien Arsenault critique la CAQ

Le député sortant libéral dans Bonaventure, Damien Arsenault, estime que la promesse de la Coalition avenir Québec (CAQ) de donner accès à un médecin de famille à chaque Québécois en un an est irréaliste.

«Je pense que tous les autres partis comprennent que c’est un engagement facile à prendre en campagne électorale, mais ce n’est pas réaliste», a lancé M. Arsenault en marge d’une conférence de presse tenue vendredi à Maria pour annoncer les engagements de son parti en matière de santé.

M. Arsenault indique que même en Gaspésie, où se retrouvent beaucoup de médecins, il serait difficile d’en demander plus aux professionnelles de la santé. «J’ai parlé à des responsables dans la région et [la proposition] de la CAQ est impossible», constate le député sortant libéral. «Nos [médecins] ont des responsabilités qui s’ajoutent à leurs tâches de médecin de famille, comme l’hospitalisation, l’urgence, les visites à domicile. Ce que propose la CAQ ne fonctionne pas», soutient-il.

Le député sortant estime que l’engagement du Parti libéral de donner accès à un médecin de famille à tous les Québécois d’ici 2016 avec l’ajout de 1000 nouveaux dans le système de santé est plus réaliste.  Et selon lui, la solution au problème d’accessibilité passe inévitablement par la création de groupes de médecine familiale (GMF).

Il réitère d’ailleurs son engagement pris en décembre 2011 de soutenir l’implantation de GMF sur le territoire de sa circonscription, précisant que depuis son élection le projet d’en implanter un dans le secteur de la Baie-des-Chaleurs chemine bien.

Autres engagements

M. Arsenault a aussi pour rappeler les engagements de son parti dans le domaine de la santé. Il a notamment indiqué que le PLQ promet d’augmenter à 1 000 $ par année le crédit d’impôt remboursable pour les proches aidants.

Son parti s’engage aussi à investir 35 millions de dollars afin d’améliorer la sécurité dans les CHSLD et à accélérer la création de 1 000 places à travers les régions du Québec.

Étiquettes :