• jeudi 12 décembre 2019 23 h 47

  • Météo

    -16°C

  • Marées

Actualités

19 décembre 2012 16 h 48

Murdochville : la mairesse écarte le scénario de la fermeture

«Le scénario de fermeture n’est pas sur la table présentement», affirme la mairesse de Murdochville, Délisca Ritchie Roussy, à la suite des déclarations du ministre Lelièvre. 

La mairesse garde un bien mauvais souvenir des déchirements liés au référendum de 2002, alors que les Murdochvillois avaient voté à 65% en faveur de la fermeture de la ville. «Je ne voudrais jamais revivre ce qu’on a vécu, la division des gens», dit-elle.

Les Murdochvillois qui restent sont en grande majorité pour la survie de la ville, évalue Mme Roussy. «Il y a des gens qui pourraient encore proposer ça [la fermeture], mais c’est une petite minorité.»

Plus tôt cette semaine, le ministre Gaétan Lelièvre a affirmé que tous les scénarios sont sur la table pour Murdochville, y compris la fermeture.

Toutefois, c’est la population qui décidera, retient Mme Roussy des déclarations du ministre. «On va bien informer les gens, avec les vrais chiffres.»

La municipalité a commandé une étude sur les coûts de remise à niveau de ses infrastructures. Les résultats seront disponibles fin janvier. La première ministre Pauline Marois visitera Murdochville par la suite, a promis M. Lelièvre.

Discussions à venir avec Marois

Ces dernières années, la municipalité a demandé de l’aide financière aux gouvernements pour rénover son centre de ski et son aréna. La réponse a été non, note la mairesse.

La volonté de Mme Marois de visiter Murdochville dénote «une bonne écoute et un bon vouloir», croit Mme Roussy. «Au moins, il y aura des discussions, et des discussions fermes», ajoute-t-elle.

Pas de hausse de taxes

Par ailleurs, Murdochville a adopté mardi soir un budget équilibré de 1,87 million de dollars, sans hausse de taxes. En 2013, une maison moyenne évaluée à 28 898 $ paiera 1711 $ en taxes municipales. 

À lire aussi

Murdochville : la fermeture fait partie des scénarios de Québec