• mercredi 11 décembre 2019 07 h 30

  • Météo

    -8°C

  • Marées

Actualités

22 septembre 2014 11 h 49

Orléans Express continue de perdre de l’argent

Partager

GASPÉ – Après avoir exposé en détail sa situation « précaire » durant les audiences de la Commission des transports du Québec (CTQ) au cours des dernières semaines, Keolis Canada, maison mère d’Orléans Express, indique que ses revenus ont diminué de 3,1 % depuis le début de l’année.

« La perte moyenne de 10 000 $ par jour enregistrée en 2013 s’accentue en 2014. Entre janvier et août 2014, l’achalandage a continué son déclin avec un résultat de – 3,1 % par rapport à la même période en 2013. Encore plus préoccupante est la réduction du service express entre Montréal et Québec qui enregistre une diminution de 4,0 % de son achalandage », explique l’entreprise, dans un communiqué diffusé lundi.

Orléans Express a indiqué durant les audiences de la CTQ à Gaspé le 26 août dernier que la rentabilité sur la ligne Montréal-Québec ne permet plus d’éponger les pertes sur les lignes régionales. Elle est de 3,57 M$ sur le tronçon Rimouski-Gaspésie.

« Le modèle d’inter financement actuel devra être revu, car il n’est plus adéquat. Nous espérons sincèrement que la CTQ reconnaîtra que le statu quo n’est plus une option et répondra favorablement à nos demandes, souligne le président et chef de la direction de Keolis Canada,  Denis Andlauer. Il est cependant important de mentionner que nous ne souhaitons pas cesser nos activités. »

Aide de Québec

Orléans Express a enfin obtenu une oreille attentive de la part de Québec, après de multiples démarches en ce sens, mais pas à la hauteur que le transporteur souhaitait. Le ministère des Transports a versé une aide de 450 000 $ non récurrente dans le cadre du Programme d’aide gouvernementale au transport collectif régional.

 « Il ne couvre que 45 jours de pertes financières », précise M. Andlauer.
 
Pendant ce temps, les commissaires de la CTQ ont pu obtenir les bilans financiers de Keolis Canada sous ordonnance de non publication. Ils ont pris la cause en délibéré et sont à l’étape de l’écriture de la décision « qui sera sûrement assez dense », indique le porte-parole, Guy Maillot.

Il n’a aucune idée du moment où sera rendue la décision, mais comme il s’agit d’un dossier prioritaire pour la CTQ, « il y a de fortes chances que cette décision sera rendue cet automne », dit-il, sans indiquer de moment précis.

GRAFFICI.CA a tenté de joindre le porte-parole d’Orléans Express, Marc-André Varin, sans succès.

Étiquettes :