• samedi 07 décembre 2019 07 h 11

  • Météo

    -11°C

  • Marées

Actualités

6 janvier 2012 15 h 14

Parcourir la Gaspésie en traîneau à chien pour la Fondation Rêves d’enfants

Le Gaspésien d’adoption, Frank Aupetit, entreprendra dimanche une expédition autour de la Gaspésie en traîneau à chien afin d’amasser des dons pour la Fondation Rêves d’enfants.

Le grand départ de cette aventure se fera dimanche matin à la Station touristique Pin Rouge de New Richmond. Au total, M. Aupetit prévoit parcourir plus de 1 240 kilomètres avec une douzaine de chiens huskies sur les différents sentiers de motoneige de la péninsule.

Plusieurs clubs de motoneige de la région collaborent d’ailleurs avec l’aventurier en lui accordant un droit de passage et en lui offrant des bénévoles qui l’escorteront tout au long de son périple.

«C’est mon plus grand défi jusqu’à présent», déclare celui qui s’est établi au Québec il y a huit ans pour vivre sa passion, le traîneau à chien. Le plus long parcours que le résident de Saint-Edgar a entrepris jusqu’à présent n’a jamais dépassé une dizaine de jours.

Cette fois, il estime que la randonnée s’échelonnera sur 25 jours à raison d’une soixantaine de kilomètres par jour. «Mon but n’est pas de pousser les chiens au maximum. Je veux qu’ils aient du plaisir, tout comme moi. Je vais m’adapter à leur rythme», indique-t-il. Le périple se terminera au lieu de départ, soit à la Station touristique Pin Rouge.

Les gens qu’il croisera sur son chemin seront invités à déposer leurs dons dans une boîte qu’il transportera sur son traîneau. La personne qui se chargera de son ravitaillement et qui roulera sur la 132 dans une voiture identifiée traînera aussi une boîte à dons. «J’invite les gens à arrêter la voiture et à donner généreusement.»

Une histoire d’amour avec les chiens

Parmi les douze chiens qui accompagneront M. Aupetit, certains en seront à leur première expérience de longue randonnée. C’est le cas d’une chienne que l’aventurier a récupéré l’été dernier. «Elle appartenait à une famille qui n’avait plus le temps de s’en occuper. C’est certain que je lui accorderai une attention particulière. Je ne souhaite pas qu’elle se lasse», dit-il en parlant de l’animal qu’il a sauvé de l’euthanasie.

M. Aupetit précise que les chiens ont été sélectionnés à partir de critères bien précis. «Ce n’est pas donné à tous les animaux d’entreprendre ce genre d’aventure. Ils doivent être travaillants, disciplinés et bien entraînés», explique-t-il en ajoutant qu’ils doivent aussi développer une relation de confiance avec lui pour bien mener à terme les randonnées.

Afin d’immortaliser l’aventure, un tournage vidéo sera fait tout au long du périple. M. Aupetit espère même que ce tournage puisse éventuellement prendre la forme d’un documentaire.

Le public est invité à faire connaissance avec M. Aupetit et ses chiens samedi à la Station touristique Pin Rouge. Le départ aura lieu dimanche matin.