• dimanche 08 décembre 2019 06 h 17

  • Météo

    -10°C

  • Marées

Actualités

26 avril 2012 16 h 40

Parcs Canada : des pertes d’emplois sont imminentes

Les compressions annoncées dans le dernier budget fédéral font craindre le pire aux employés de Parcs Canada dans la région.

Le directeur général de l’Agence Parcs Canada, Alan Latourelle, a récemment fait parvenir un message au personnel de l’organisme leur indiquant que les coupures fédérales entraîneront l’élimination de postes. M. Latourelle n’est cependant pas en mesure de préciser pour le moment quels parcs au pays seront touchés par ces pertes d’emplois.

La responsable aux relations avec les médias de l’organisme, Nathalie Fay, mentionne que Parcs Canada analyse toujours les effets de l’orientation du gouvernement et tente de réduire «le plus possible» les répercussions sur les employés.

Elle ajoute qu’elle n’a pas de détails précis à communiquer au sujet des impacts de cette restructuration au Parc national Forillon et au Lieu historique national de la Bataille-de-la-Ristigouche qui emploient 147 personnes au total, dont 61 étudiants.

Compressions à venir

Dans son message aux employés, M. Latourelle informe que son Agence mettra en œuvre, au cours des prochaines semaines, des «mesures d’économie» puisque que Parcs Canada doit réduire son budget de fonctionnement d’environ 29,2 millions de dollars.

Rappelons que dans son budget, le ministre des Finances, Jim Flaherty, a annoncé des compressions de 5,4 milliards de dollars et la suppression de 19 200 postes dans la fonction publique fédérale.

L’Agence a donc dû se doter d’un Plan d’action économique pour répondre aux nouvelles orientations du gouvernement du Canada. Ce plan, qui n’est toujours pas terminé, prévoit des compressions et des restrictions importantes qui auront «un impact à tous les niveaux», écrit plus loin dans son message M. Latourelle.

Parcs Canada a notamment l’intention de regrouper ses centres de services et le Bureau national en une seule structure décentralisée et de réduire considérablement sa taille.

L’organisme fédéral prévoit aussi concentrer ses investissements sur les périodes pendant lesquelles les besoins sont les plus grands. Autrement dit, la saison d’opération de certains parcs et lieux touristiques sera réduite. L’organisme devra aussi mettre en place des visites autonomes dans des lieux qui offraient jusqu’à maintenant des visites guidées.

M. Latourelle précise dans son message qu’aucune décision n’a été prise pour l’instant quant aux employés qui seront touchés par ces modifications.

Inquiétudes en Gaspésie

Un employé de l’Unité de gestion de Parcs Canada pour la Gaspésie, qui désire garder l’anonymat, raconte que le climat n’est pas à la fête au sein du personnel. Celui-ci explique que les employés ne savent toujours pas s’ils seront touchés et que cette situation suscite beaucoup d’inquiétude.

Le directeur de l’Agence, M. Latourelle, reconnaît que les employés de Parcs Canada sont préoccupés.

Cet article a été mis à jour le vendredi 27 avril à 9h30.