• mardi 10 décembre 2019 10 h 30

  • Météo

    10°C

  • Marées

Actualités

23 août 2012 16 h 43

Patricia Chartier promet 10 millions $ aux organismes communautaires

La candidate de Québec solidaire (QS) dans Bonaventure, Patricia Chartier, s’engage à obtenir 10 millions de dollars pour les organismes communautaires de sa circonscription, si elle est élue le 4 septembre prochain.

La candidate de la formation politique de gauche a annoncé cet engagement lors d’une conférence de presse tenue jeudi matin à Maria pour annoncer les mesures de son parti en matière de lutte à la pauvreté.

«Le rôle des organismes communautaires est primordial. Ici dans Bonaventure, une soixantaine  œuvrent auprès des personnes qui éprouvent des difficultés et qui font de la prévention», a-t-elle souligné pour justifier cet engagement.

Mme Chartier estime qu’il est «aberrant» que des organismes comme les centres l’Accalmie de Pointe-à-la-Croix et Émilie Gamelin de Chandler doivent fermer leurs portes temporairement pour réduire leur déficit accumulé.  «Nous savons qu’ils font économiser énormément d’argent au réseau public. C’est donc incohérent de ne pas les soutenir davantage», a-t-elle mentionné.

Rappelons que ces deux organismes ont temporairement fermé leurs portes pour des raisons financières. Les démarches faites par leurs représentants auprès de l’Agence régionale de la santé et du ministère de la Santé visant à rehausser leur financement n’ont pas fonctionné.  

Le ministre de la Santé, Yves Bolduc, leur a répondu qu’aucun argent neuf ne leur sera alloué et qu’ils devaient redéfinir leur mission. En cas de rupture de service, le ministre a indiqué que le réseau de la santé peut récupérer leur clientèle.

Mme Chartier souligne que cette situation ne se reproduirait pas sous un gouvernement de Québec solidaire. Elle a indiqué que son parti s’engage à augmenter l’enveloppe budgétaire du programme de soutien aux organismes communautaires de 350 millions de dollars.

Elle évalue à 10 millions de dollars le montant qu’elle serait en mesure d’obtenir pour les organismes de la circonscription de Bonaventure. «C’est un enjeu qui nous tient à cœur. C’est d’abord une question morale, mais aussi financière», a déclaré la solidaire.

Étiquettes :