• lundi 09 décembre 2019 18 h 54

  • Météo

    0°C

  • Marées

Actualités

6 octobre 2011 7 h 04

Percé veut acquérir des terrains appartenant à la SÉPAQ

Partager

Le Ville de Percé vient d’entamer une démarche auprès du gouvernement du Québec visant à faire l’acquisition des bâtiments de l’ancien Centre d’interprétation du Parc national de l’île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé ainsi que des terrains adjacents. 

Tout le site visé, localisé entre la route d’Irlande et la route 132, appartient à la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ), une société de l’État québécois.

La Ville de Percé souhaite en faire l’acquisition pour la somme nominale d’un dollar. Ce transfert de propriété est une condition sine qua non pour la réalisation d’un vaste projet résidentiel qui pourrait prendre place sur ce site de 43 acres (un million de pieds carrés).
 
La municipalité a récemment mandaté une firme pour étudier la faisabilité d’un tel projet d’investissement de plusieurs millions de dollars qui comprendrait approximativement 35 lots sur lesquels seraient construits des unités de logements pouvant valoir entre 300 000$ et 500 000 $ chacun.

L’étude doit également déterminer qui du secteur privé ou de la municipalité devra assurer la maîtrise d’œuvre du chantier. «Nous avons transmis notre demande de transfert au ministre responsable de la SÉPAQ, Pierre Arcand, à la direction de la SÉPAQ, au ministre responsable de la région, Yves Bolduc et au député de Gaspé, Georges Mamelonet», précise le maire Bruno Cloutier.
 
Confiant
 
Le maire Cloutier demeure confiant que Québec saura répondre positivement à la demande de Percé. «Écoutez, tout ce site pourrait servir au développement  de ce projet, ce qui rapporterait des taxes et qui répondrait par la même occasion à un besoin de logements. Je demeure positif et je crois qu’on en viendra à s’entendre avec le gouvernement pour transférer les terrains et les bâtiments».

Rappelons que ces bâtiments logent le Festival international de cinéma de Percé au mois d’août.