• dimanche 08 décembre 2019 15 h 39

  • Météo

    -6°C

  • Marées

Actualités

29 mai 2014 13 h 31

Pétrolia veut forer « le plus tôt possible » à Haldimand

GASPÉ – Le nouveau président-directeur général de Pétrolia souhaite rencontrer le maire de Gaspé « dans les prochains jours » afin de « trouver ensemble un chemin pour reprendre le forage d’Haldimand n° 4 » et ce, « le plus tôt possible ».

Alexandre Gagnon fait ces déclarations quelques jours après la présentation de l’étude hydrogéologique sur Haldimand, menée par l’INRS pour le compte du ministère québécois de l’Environnement. 

M. Gagnon qualifie l’étude de « rassurante ». « J’aimerais avoir une discussion avec le maire et le conseil municipal, sachant que la science a été remise à l’avant-scène, sachant que selon l’étude, nos travaux n’ont pas affecté l’eau potable et qu’il n’y a pas de risque [pour les sources d’eau potable]. »

« Nous respectons toutes les lois et les règlements, ainsi que le futur règlement sur l’eau potable [de Québec] », déclare le pdg. En fait, M. Gagnon fait abstraction du règlement sur l’eau potable de Gaspé, qui a pour effet d’empêcher Pétrolia de forer Haldimand n° 4.

M. Gagnon dit vouloir s’entendre avec le conseil municipal de Gaspé « sans recours aux tribunaux ni intervention gouvernementale de Québec ».

Le ministère québécois de l’Environnement a un règlement provincial sur l’eau potable dans ses cartons. Quant à la Ville de Gaspé, elle a porté en appel une décision favorable à Pétrolia, qui veut faire invalider le règlement municipal. 

GRAFFICI a demandé à M. Gagnon si Pétrolia envisageait de passer outre le règlement de Gaspé. Le pdg n’a pas répondu à la question, répétant plutôt qu’il ramènerait « à l’avant-plan » l’étude hydrogéologique.

Par ailleurs, l’annonce d’une étude environnementale stratégique (ÉES) sur toute la filière des hydrocarbures par le premier ministre Philippe Couillard n’inquiète pas M. Gagnon. « L’ÉES est une main tendue, sachant que Pierre Arcand [ministre de l’Énergie et des Ressources  naturelles] a déclaré qu’il y aurait des travaux pendant l’ÉES pour augmenter l’expertise terrain. »

Pétrolia a déjà réalisé deux forages à Haldimand et estime à 7,7 millions de barils le potentiel de pétrole récupérable dans ce secteur.