• mardi 10 décembre 2019 19 h 05

  • Météo

    9°C

  • Marées

Actualités

12 mars 2012 16 h 53

Paspébiac accueillera un important rodéo en juin

Plus de 200 cowboys et cowgirls seront présents à Paspébiac les 2 et 3 juin pour une importante compétition de rodéo professionnel.

Cette tranche du circuit de l’Association des Cowboys de l’Est du Canada (ACEC) promet d’en mettre plein la vue aux spectateurs. Prise de veau au lasso solo et en équipe, montée de chevaux sauvages avec et sans selle, terrassement du bouvillon, course autour de baril et surtout la spectaculaire montée des taureaux sauvages promettent un spectacle de qualité aux spectateurs présents.

«Nous sommes bien contents d’aller montrer notre sport à Paspébiac. On veut d’une certaine façon préparer la relève», s’enthousiasme le président de l’ACEC, Gino Perron.

Plusieurs dizaines de caravanes dévaleront donc la 132 en juin pour se rendre dans la municipalité. Ces dernières seront installées derrière le Canadian Tire et l’aréna. Des hôteliers du secteur seront aussi sollicités. Plus de 23 000 $ en bourses seront remis aux gagnants.

Retour gagnant

Impliquée dans l’association depuis une dizaine d’années et de retour récemment à Paspébiac, Isabelle Bélanger n’est pas peu fière d’avoir réussi à attirer un des 27 rodéos du circuit présentés un peu partout au Québec. «C’est pour moi une passion que je veux transmettre aux gens de la communauté», dit-elle.

Les compétitions seront disputées dans le Centre récréatif et un chapiteau sera érigé sur le stationnement. «Plusieurs activités seront pour la famille avec, entre autres, des jeux gonflables pour les enfants. Un spectacle à saveur country sera présenté le samedi en soirée», confirme Mme Bélanger qui ajoute qu’un déjeuner est aussi à l’horaire le dimanche.

«Des kiosques de même que des dégustations de produits régionaux, dont nous sommes à finaliser la présence des producteurs, devraient compléter le tout.»

Et jusqu’ici, les commanditaires régionaux approchés ont fort bien répondu à l’appel d’Isabelle Bélanger. «C’est certain que la présence des quelque 200 compétiteurs et leurs accompagnateurs, ça va être bon pour l’économie locale.»

Mme Bélanger est confiante de la réussite de l’événement qui pourrait revenir en 2013.