• samedi 14 décembre 2019 02 h 12

  • Météo

    -6°C

  • Marées

Actualités

31 mai 2013 0 h 49

Philippe Couillard évoque une stratégie maritime

Partager

PERCÉ - Le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, jongle avec l’idée demettre sur pied une stratégie maritime s’il est porté au pouvoir aux prochainesélections générales.

Cette annonce été faite lors de son passage à Percé hier en fin de matinée après avoir visité une usine de transformation de crustacé ainsi que l’École nationale de l’aquaculture et des pêches située à Grande-Rivière. «J’ai été impressionné par la qualité de cette institution mais aussi par le peu d’étudiants. L’ÉPAQ est connu dans le monde entier mais curieusement, elle ne semble pas avoir fait l’objet d’une promotion particulière. Et d’autre part, son statut doit être clarifié parce que l’école doit rentrer dans les boîtes de programmes existants au ministère de l’Éducation ou au MAPAQ. C’est donc très difficile pour l’école de trouver sa niche. Alors voilà un dossier structurant sur lequel je crois qu’il faut se pencher et probablement à l’intérieur de la stratégie maritime.»

Cette stratégie que M. Couillard évoque pourrait inclure des secteurs tels que le transport des marchandises et des personnes, des quais, des ports ainsi que l’industrie des pêches.

Quant à la Stratégie gouvernementale d’intervention en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine dévoilée par la première ministre Pauline Marois lors de son passage dans la région au début du mois, M. Couillard salue l’initiative mais émet quelques bémols. «Qu’on vienne manifester de l’intérêt particulier pour la Gaspésie, c’est bien. Cependant, il s’agit essentiellement de mesures réchauffées, c’est-à-dire des mesures qui étaient déjà en place et qui se poursuivent. On n’a pas beaucoup offert d’horizons neufs à la Gaspésie. Je pense qu’on doit aborder le développement de la Gaspésie sur le long terme et sur le plan de la création d’emplois permanents pour la jeunesse, tout en générant de nouvelles activités économiques».

Des bras de fer commentés

Pour ce qui est du récent bras de fer entre la mairie de Percé et le ministère fédéral des Pêches et des Océans (MPO) concernant la réfection du quai, le chef libéral comprend le «geste de défi» posé par le maire Bruno Cloutier en forçant la barricade érigée par le MPO afin de laisser passer les piétons. «Ce quai est tellement important pour Percé. C’était attendu que le maire se manifeste de façon vigoureuse.» M. Couillard juge par ailleurs que le MPO aurait dû «réagir beaucoup plus rapidement» concernant la réfection qui a cours depuis mardi.

Quant à l’autre bras de fer qui a eu lieu l’hiver dernier entre la municipalité de Gaspé et la firme Pétrolia en ce qui a trait à la protection de l’eau potable située près des forages,  M. Couillard estime que sa protection est compatible avec l’exploitation pétrolière. «Je ne peux pas blâmer les citoyens d’être inquiets pour des raisons de sécurité. Je pense que ça doit être réglementé, légiféré et encadré mais dans une perspective d’exploitation de la ressource [pétrolière] dans le respect des principes du développement durable et des communautés.»

M. Couillard rencontrera ce matin le maire de Gaspé, François Roussy pour ensuite visiter une usine à Cloridorme et terminer sa tournée régionale à Sainte-Anne-des-Monts qui a commencé dans la Baie-des-Chaleurs mardi.

Étiquettes :