• vendredi 06 décembre 2019 20 h 30

  • Météo

    -6°C

  • Marées

Actualités

15 janvier 2013 8 h 12

Protection de l’eau: des citoyens saluent la position de Gaspé

Partager

Pas moins de 200 personnes ont acclamé les élus lundi soir à Gaspé après la présentation du règlement visant à protéger l'eau potable, adopté le 19 décembre.

Le maire, François Roussy, a expliqué aux citoyens lors de la séance du conseil municipal l’ensemble de la démarche des deux dernières années justifiant l’adoption du règlement.

Rappelons que ce règlement prévoit notamment l’interdiction d’introduire «par forage ou tout autre procédé […] toute substance susceptible d’altérer la qualité de l’eau souterraine ou de surface servant à la consommation humaine ou animale.»

À plusieurs reprises, il a été interrompu par des applaudissements nourris de la foule. M. Roussy a précisé que la mobilisation se poursuivra dans les médias sociaux afin de presser le gouvernement à moderniser la Loi sur les mines qui, selon lui, ne protège pas assez l’environnement.

«Si on veut gagner notre combat, on devra poursuivre cette mobilisation. Il y a un outil qui a anéanti des dictatures, ce sont les médias sociaux. Gaspé a mis en ligne une page Facebook où on demande à tous les citoyens de la Gaspésie et du Québec qui sont en accord avec le règlement de nous appuyer», a déclaré le maire.

La position de la Ville de Gaspé ne fait cependant pas l’unanimité. Lundi après-midi, des dizaines de gens d’affaires ont clairement signifié à l’administration municipale qu’ils sont en faveur de l’exploration pétrolière, en marge d’une conférence de presse tenue par le maire pour expliquer le nouveau règlement. 

Sondage Léger Marketing

Le maire Roussy a réagi au sondage Léger Marketing commandé par Pétrolia qui indique que 55 % des citoyens sont favorables au projet Haldimand.

Il a été cinglant. «Il y eu de la manipulation de l’information au cours des dernières années. Si on fait un sondage qui demande à la population si elle est d’accord à ce que la ville protège l’eau potable, je suis convaincu qu’on va battre le pourcentage que Pétrolia a obtenu».

À lire aussi

Exploration pétrolière : la pression monte d’un cran à Gaspé

Haldimand no° 4 : la Ville de Gaspé joue sa dernière carte