• lundi 09 décembre 2019 05 h 17

  • Météo

    -3°C

  • Marées

Actualités

2 septembre 2014 9 h 19

Quai de Percé : une rencontre prévue cet automne

Partager

PERCÉ – Une rencontre importante sur l'avenir du quai de Percé doit se tenir cet automne entre les autorités fédérales et municipales.

C’est ce que confirme le porte-parole de Pêches et Océans Canada (MPO), Martin Bourget. « Une rencontre est prévue vers la fin de la saison touristique », dit-il en précisant qu’aucune date n’est déterminée.

Même son de cloche du côté du maire André Boudreau. « C’est une rencontre qui fera suite à celle que nous avons eue avec le MPO au début de l’été. Lors de notre prochaine rencontre qui aura lieu quelque part en septembre, on s’attend à ce que le ministère nous présente ses propositions quant à la mise à niveau de l’infrastructure ». Rappelons que le quai est la propriété du MPO. Son état est à ce point fragile qu’aucun véhicule n’est autorisé à y circuler. Le coût des réparations pour une mise à  niveau complète pourrait atteindre 15 M$.

Mais voilà, depuis l’été 2013, Percé et le ministère des Pêches sont en pourparlers pour un transfert éventuel de l’infrastructure portuaire à la municipalité. Et la prochaine rencontre entre les parties n’est pas étrangère à cette éventualité. Le maire Boudreau n’est pas fermé à cette perspective, tout comme son prédécesseur, Bruno Cloutier, mais à des « conditions gagnantes » pour Percé, fait-il valoir. « Quand on parle d’un transfert du quai à la municipalité, on parle d’un quai qui va durer une quarantaine ou une cinquantaine d’années. En parallèle à ça, c’est à nous, à titre de gestionnaire, de nous assurer de la pérennité sur le plan de la maintenance, mais avec l’apport financier de l’industrie maritime de Percé incluant la Société des établissements de plein air du Québec », insiste M. Boudreau.

Engagement de tous

Le maire fait référence ici à un fonds de maintenance et d’urgence qui serait financé par les différents utilisateurs du quai lequel s’inscrit dans l’esprit et la lettre de la Démarche de réforme globale du Percé touristique. Cet engagement, qui s’étend sur dix ans, a été signé en juin dernier par plusieurs acteurs, dont la municipalité, Les Bateliers de Percé et l’entreprise Les croisières Julien Cloutier. Le montant du fonds n’a pas été encore déterminé. Cela dit, y a-t-il un échéancier d’établi avec le MPO quant à une entente éventuelle en vue de réparer durablement le quai à des fins de transfert? « On parle du court terme. On en est rendu à l’échange des plans avec le ministère. Je vous dirais qu’on est quand même avancés concernant les discussions », assure le maire.

Étiquettes : ,