• dimanche 08 décembre 2019 17 h 43

  • Météo

    -6°C

  • Marées

Actualités

18 mars 2013 13 h 49

Québec solidaire prépare le terrain en Gaspésie

Partager

Le porte-parole et président de Québec solidaire (QS), André Frappier, était de passage samedi en Gaspésie afin de préparer les membres de son parti aux prochaines élections provinciales. 

M. Frappier a notamment profité de sa rencontre avec l’Association de QS dans Gaspé pour rappeler les grandes orientations de son parti en matière de développement régional, notamment sa proposition de mettre sur pied un fonds d’investissement régional, qui serait financé à même les redevances des exploitations minières. «On souhaite qu’un tel fonds soit créé afin de décentraliser les revenus issus de ces exploitations de sorte à relever l’économie régionale».

Ce dernier a par ailleurs écorché le gouvernement péquiste qui, selon lui, n’a pas tenu promesse concernant le financement du secteur sylvicole. «On parle d’environ 300 emplois qui seraient menacés dans ce secteur, c’est important. En fait, le Parti québécois avait promis d’injecter 35 millions de dollars en sylviculture lors de la dernière campagne électorale sauf que, dans le récent budget, le gouvernement a décidé de couper 25 millions de dollars».

M. Frappier fait également valoir que le PQ n’a toujours pas déposé sa Charte du bois, tel que promis. «Nous proposons la mise sur pied d’une telle charte qui favoriserait l’utilisation du bois dans les constructions locales. Vous savez, il s’agit de mettre l’argent à la bonne place de sorte à soutenir les économies des régions».

125 candidats

Québec solidaire compte présenter des candidats dans les 125 circonscriptions aux prochaines élections, a précisé, André Frappier, dont Patricia Chartier dans Bonaventure. «Je vous confirme que Mme Chartier se représentera. Mais nous n’avons pas de confirmation du candidat dans Gaspé. Nous allons toutefois présenter des candidats dans toutes les circonscriptions. On veut être prêts et ainsi démontrer que Québec solidaire propose de vraies solutions pour les régions», a conclu M. Frappier.

Étiquettes :