• samedi 02 juillet 2022 04 h 16

  • Météo

    15°C

  • Marées

Actualités

1 juin 2022 15 h 41

RAPPORT ANNUEL 2021

Mot aux lectrices et aux lecteurs L’avenir de GRAFFICI vous tient à cœur : vous nous l’avez souvent prouvé par le passé. Nous vous invitons donc à lire notre plus récent rapport d’activités, présenté lors de notre assemblée générale le 28 mai à Chandler. Vous y trouverez un bilan de 2021, nos plans d’avenir et cette bonne nouvelle : GRAFFICI se porte bien!

Présenté à l’Assemblée générale le 28 mai 2022

 

La mission de GRAFFICI

Le Journal GRAFFICI est une entreprise médiatique collective et indépendante qui produit et diffuse du contenu informateur de qualité, accessible et rassembleur pour la communauté gaspésienne.

 

GRAFFICI en bref

Le journal

En 2021, le journal a traité d’enjeux variés : un portrait du caribou gaspésien, la complexe négociation du prix de la crevette, la crise du saumon 40 ans plus tard, la pénurie de logements, nos forêts anciennes, les refuges pour animaux et bien d’autres.

Comme les année précédentes, nous avons publié six numéros du journal. L’équipe de GRAFFICI choisit les sujets avec ces préoccupations en tête : traiter de sujets spécifiques à la Gaspésie, les approfondir ou les aborder sous un angle inédit, en conservant un équilibre entre les divers domaines : société, politique, culture, économie, environnement, etc. GRAFFICI demeure le seul journal francophone régional qui rejoint l’ensemble des Gaspésiens et il suscite toujours un fort sentiment d’appartenance.

Distribution

Au cours de l’année 2021, GRAFFICI a poursuivi la distribution du journal par la poste, une formule à laquelle nous étions revenus fin 2020, après quelques années de Publi-sac. Ce type de distribution apporte une grande visibilité au journal puisqu’il entre ainsi dans 39 500 foyers de la Gaspésie. Les commentaires positifs des lecteurs et de nos annonceurs nous confirment la nécessité de ce choix de distribution, plus coûteux mais plus avantageux pour nous et nos partenaires.

Le site web

Au cours de 2021, 42 419 pages de « graffici.ca » ont été vues par 25 830 visiteurs, qui passent en moyenne 60 secondes par session sur le site et consultent 1,7 page. La durée de consultation est considérée comme longue pour un site web, ce qui signifie que nos lecteurs font une lecture relativement approfondie des textes.

GRAFFICI publie les articles du journal sur son site web, puis ces articles sont propulsés chaque semaine sur le média social Facebook, où nous invitons les lecteurs à commenter et à nous écrire. La portée du contenu s’en trouve accrue, puisqu’un public situé au-delà des frontières de la Gaspésie le consulte.

La présence du site web constitue aussi une plateforme supplémentaire pour vendre de la publicité. Les ventes sur le web se sont élevées 1100 $ en 2021, une somme modeste mais non négligeable.

Le guide Viens voir

Après une pause d’un an en 2020 à cause de l’incertitude pandémique, le guide touristique et culturel Viens Voir était de retour en 2021. D’une longueur de 36 pages, il a été distribué dans plusieurs commerces et autres points de distribution partout en Gaspésie dès la mi-juin, en plus de se retrouver dans tous les journaux distribués par la poste.

Cette distribution par la poste était une nouveauté :  nous avons ainsi voulu marquer le retour du guide en le distribuant plus largement. Pour nous conformer aux normes de Postes Canada, nous avons dû faire emballer nos deux publications dans des sacs en plastique, un procédé complexe, coûteux et peu écologique qui ne sera plus utilisé à l’avenir.

Ce guide a pour but d’informer la clientèle locale et touristique des activités disponibles en Gaspésie. Ce premier objectif a été atteint. Son contenu entièrement publicitaire est censé permettre à GRAFFICI de libérer un profit qui finance ensuite la production journalistique : ce second objectif n’a pas été atteint. En 2022, nous rectifions d’ailleurs le tir en revenant à la formule de distribution antérieure.

 

L’aide au fonctionnement

Le gouvernement du Québec, à travers le Programme d’aide aux médias écrits communautaires (PAMECQ) 2020-2021, nous a octroyé un montant total de 95 081 $, soit un soutien de base de 75 000 $ et un montant supplémentaire de 20 081 $.

Pour le programme de 2021-2022, nous bénéficierons d’un montant total de 130 094 $, soit une aide de base de 75 000 $, une aide supplémentaire et ponctuelle de 40 789 $ et un montant additionnel de 14 305 $ pour soutenir notre mission et notre plan d’action.

Ces aides donnent à GRAFFICI l’occasion de continuer son déploiement. Les administrateurs les utilisent avec en tête l’objectif de demeurer en mesure d’accomplir la mission du journal à long terme, en mettant GRAFFICI à l’abri des soubresauts de l’économie.

Rappelons que le salaire et les conditions de travail de nos employés et collaborateurs ont été revus à la hausse en 2020 et que des augmentations sont maintenant consenties de manière automatique chaque année. Le mode de distribution par Postes Canada, plus coûteux, est également rendu possible par ces aides. D’autres projets, décrits plus loin dans ce rapport, pourront avancer au cours des prochains mois grâce à l’aide supplémentaire reçue.

Les ressources humaines 

Nadia Leblond assurait le poste de coordonnatrice et d’adjointe administrative depuis le début de 2020. Au début de 2021, nous lui avons donné le titre de directrice générale, une nomination justifiée par une prise accrue de responsabilités et d’initiatives de sa part.

À la corédaction en chef, nous pouvons compter sur les services de Gilles Gagné depuis 2016. Gilles écrit dans GRAFFCI depuis 2007. Son expérience contribue grandement à la crédibilité et à la qualité du journal.

Après un peu plus d’un an à la corédaction en chef, Roxanne Langlois a été recrutée par un autre média à l’automne 2021. Sa rigueur et son engagement nous manqueront. GRAFFICI a toutefois été chanceux dans les circonstances : il a pu recruter Jean-Philippe Thibault, un journaliste d’expérience qui réside à Gaspé et connaît bien la région. Deux jours par semaine, il est corédacteur en chef et rédige des textes. Nelson Sergerie assure aussi un appui à la rédaction en chef à raison de quelques heures par publication.

Aux ventes, nous sommes heureux d’avoir avec nous Sophie I. Gagnon depuis 2016. Ses bonnes relations avec les clients et son énergie font beaucoup pour le journal. Soulignons que Sophie s’est réinstallée à New Richmond récemment, après quelques années à accomplir le travail à distance, à partir de Montréal.

Notre graphiste depuis l’an dernier, Andréanne Dv Martin de Carleton, poursuit sa collaboration avec GRAFFICI. Elle s’est très bien intégrée dans l’équipe et est un précieux atout pour nous.

Une équipe de bénévoles effectue la correction fidèlement à chaque parution. Leur engagement permet à GRAFFICI d’afficher une grande qualité linguistique. Elles et ils savent se « retourner sur un dix cennes » à chaque soubresaut de la pandémie, corrigeant à distance ou en personne selon les circonstances.

Pour l’été 2021, le journal a pu profiter de l’apport d’une stagiaire aux études en journalisme à l’Université du Québec à Montréal : Élise Fiola.

De nouveaux collaborateurs à la rédaction (journalistes et blogueurs) ont aussi signé des textes dans le journal et sur le site web, contribuant à la diversité des thèmes et des angles abordés dans GRAFFICI. La liste complète de ces personnes se trouve à la fin du rapport.

 

Le retour du concours d’écriture

Pour une deuxième année consécutive, GRAFFICI a organisé un concours d’écriture en 2021.

Il était sous la responsabilité d’un comité formé de Philippe Garon (initiateur du projet), Chantal Robitaille (à l’emploi de la Ville de Paspébiac), Roxanne Langlois (corédactrice en chef), Sophie I. Gagnon (conseillère publicitaire) et Nadia Leblond (directrice générale).  Des membres du cercle littéraire de la Tourelle de Pointe-à-la-Croix ont joué de rôle de jury.

Nous avons reçu 45 textes; les quatre gagnants ont vu leurs œuvres être publiées dans le journal et sur le site web, et propulsées sur les médias sociaux.

L’événement vise à promouvoir la pratique de l’écriture chez les Gaspésiens de tous âges et de toutes origines, une mission qui cadre bien avec l’esprit de GRAFFICI.

 

La vie associative

Les huit administratrices et administrateurs de GRAFFICI se sont réunis à sept reprises en 2021, sur la plateforme de visioconférence. Précisons que les administrateurs sont éparpillés sur le territoire gaspésien. Le conseil s’est ainsi tenu au courant des projets de GRAFFICI, a exercé son esprit critique et offert sa créativité pour relever les défis de gestion d’un média.

En juillet, notre fidèle bénévole, administrateur et ami Camille Leduc s’est retiré à la suite de soucis de santé. Marc-Antoine DeRoy s’est joint au conseil.

En février 2021, le conseil et des membres de l’équipe se sont réunis lors d’une demi-journée de réflexion, pour réfléchir sur l’avenir du Viens Voir et discuter du plan d’action soumis au PAMECQ. Cette rencontre faisait suite à celle du 7 novembre 2020.

GRAFFICI garde aussi le contact avec l’Association des médias écrits communautaires du Québec, dont il est membre. Notre directrice générale Nadia Leblond participe à l’occasion à des formations et à des ateliers en ligne.

 

Revenus et dépenses en 2021 

Revenus totaux en 2021 : 232 746 $, en hausse de 6 % par rapport à 2020. Notons que les ventes de publicités ont augmenté de 39 500 $ (+ 34 %), en bonne partie à cause du retour du Viens voir.  Toutefois, une subvention ponctuelle de Patrimoine Canada au montant de 25 890 $ n’était pas de retour en 2021.

Les ventes publicitaires dans le journal (sans le Viens voir) sont en hausse, en partie à cause de publicités gouvernementales liées à la Covid (publicités nationales = 44 667 $), mais les publicités régulières ont elles aussi augmenté. Les ventes représentent les deux tiers (67 %) des revenus de GRAFFICI en 2021, comparativement à 53 % l’année précédente.

Dépenses totales en 2021 : 253 552 $, en hausse de 40 % par rapport à 2020. En produisant à nouveau le Viens voir, nous avons assumé des dépenses d’impression et de distribution qui étaient absentes en 2020. La distribution du journal par Postes Canada entraîne aussi des frais supplémentaires par rapport à l’ancienne distribution par Publisac.

Nous avons terminé l’année 2021 avec un déficit de 20 806 $. Ce manque à gagner ne nous inquiète pas, puisqu’au moment du bilan, des aides gouvernementales dépassant ce montant restaient à verser.

Malgré ce léger déficit, GRAFFICI a cumulé un surplus financier au cours des dernières années.  Au lieu de le laisser dormir, nous voulons le faire fructifier en attendant de l’investir dans nos projets futurs. Après avoir longuement réfléchi et demandé conseil, en mars 2022, nous avons fait le choix d’un placement de 50 000 $ dans un régime non enregistré avec Industrielle Alliance. Ce placement paraitra dans les états financiers de l’année prochaine.

GRAFFICI est donc en bonne santé financière. Nous pouvons envisager l’avenir avec confiance et entreprendre la réalisation de projets qui nous tiennent à cœur.

 

2022 : refonte de la maquette, enrichissement du contenu et rapprochement avec nos membres et nos lecteurs

La maquette du journal n’a pas été renouvelée depuis au moins sept ans. En 2022, l’équipe a le mandat de rafraîchir la maquette avec les objectifs suivants en tête : modernité, clarté et lisibilité.

Au plan de la rédaction, nous voulons que le contenu du site web soit bonifié. Les textes publiés sont en grande majorité des textes parus dans le journal. En 2022, nous souhaitons produire du contenu exclusif au web, soit des textes journalistiques, des blogues citoyens et des photoreportages.

Nous souhaitons aussi rehausser la qualité et l’originalité du contenu visuel du journal en ayant davantage recours à des photographes professionnels et peut-être même à des illustrateurs ou illustratrices.

Pour réaliser les objectifs cités plus haut, nous devrons accorder une attention particulière aux ressources humaines : l’équipe d’employés et de collaborateurs réguliers est assez stable. Toutefois, la contribution des journalistes à la pige, souvent très occupés, a parfois atteint ses limites, ce qui oblige alors nos corédacteurs en chef à rédiger une bonne partie du contenu.

De bons collaborateurs et de bonnes collaboratrices ont quitté la région ou ont été recrutés par d’autres médias ce qui, par moments, a fragilisé l’équipe de la rédaction. Le recrutement de nouvelles personnes est incontournable si l’on veut enrichir le contenu web et libérer du temps pour nos autres projets sans épuiser notre équipe actuelle.

Nous suivrons de près la performance du guide Viens voir 2022 afin de nous assurer que sa rentabilité est de retour et qu’il contribue à augmenter les revenus autonomes de GRAFFICI.

Nous devrons rester attentifs à l’évolution de la vente de publicités, afin de conserver un bon bilan malgré le ralentissement de l’achat de publicités liées à la Covid par le gouvernement du Québec. Les résultats du début de l’année 2022 sont encourageants en ce sens.

GRAFFICI s’est aussi fixé comme objectif de recommencer à vendre des encarts publicitaires. Notre équipe a le mandat de préparer un exemple d’encart et d’approcher des entreprises ou organismes susceptibles d’être intéressés par ce format.

La réflexion se poursuit sur les articles promotionnels à concevoir et à vendre dans notre boutique en ligne, ce qui pourrait être une autre source de revenus potentiels.  Pour le moment, nous envisageons de fabriquer un t-shirt pour les membres de l’équipe en partenariat avec un illustrateur gaspésien. Nous réfléchissons aussi à de petits articles à vendre ou donner pour promouvoir GRAFFICI.

Par ailleurs, en 2022, nous réfléchirons à la possibilité d’augmenter la fréquence de parution du journal. Jusqu’en 2016, GRAFFICI paraissait onze fois par année, une fréquence réduite à six cette année-là à cause de difficultés financières, et maintenue depuis.

 

GRAFFICI – employés et collaborateurs

Rédaction :

Coordonnateurs au contenu et journalistes, Journal et Web – Gilles Gagné, Roxanne Langlois, Jean-Philippe Thibault et Nelson Sergerie/ Gestion du contenu rédactionnel et application de la politique éditoriale, animation des comités de rédaction, gestion des journalistes, photographes et de la révision, couverture de l’information et rédaction.

Journalistes, blogueurs et autres collaborateurs – Nelson Sergerie, Roxanne Langlois, Gilles Gagné, Olivier Béland-Côté, Pascal Alain, Élise Fiola, Johanne Fournier, Simon Carmichael, Marc-Antoine DeRoy, Jean-Philippe Thibault, Alain Boudreau

Réviseure – Marie-Ève Allard

Correctrices et correcteur – Liane Allard, Mimi Allard, Valérie Allard, Victoire Arbour, Yvon Arsenault, Marie Bernard, Marlyne Cyr, Reine Degarie, Monique Frappier, Josée Lalumière, Michelle Landry, André Mathieu, Donna Murphy, Janine Porlier, et Patricia Poulin
(Merci au Centre d’action bénévole de St-Alphonse-Nouvelle pour le prêt du local)

Design graphique et visuel : 

Graphisme Journal et Web — Andréanne Dv Martin & Anie Cayouette (Viens Voir) / Conception et mise en page du journal et de publicités web.

Collaborateurs graphistes, photographes et illustrateurs – Jacques Gratton, Simon Bujold.

 

Ventes et marketing : 

Conseillère publicitaire — Sophie I. Gagnon / Vente de publicités et représentation pour toute la Gaspésie, Viens voir et journaux Graffici.

 

Administration : 

Firme comptable Leblanc Bourque Arsenault – Laura Bourdages / Comptabilité, tenue de livres et secrétariat.

Directrice générale – Nadia Leblond

Adjointe administrative – Nadia Leblond / Tenue de livres, facturation et secrétariat.

Conseil d’administration :
Simon Bujold, Geneviève Gélinas, Camille Leduc, Gilles Gagné, Marie Bernard et Francine Poirier, Laurie Murphy, Pascal Alain, et depuis juin 2021 Marc-Antoine DeRoy.