• samedi 14 décembre 2019 02 h 58

  • Météo

    -6°C

  • Marées

Actualités

17 octobre 2014 16 h 21

Solidarité Ristigouche a plus de 100 000 $ en poche

Partager

CARLETON-SUR-MER – Les dons effectués depuis le 29 juillet à Solidarité Ristigouche ont passé le cap des 100 000 $ à la fin de la semaine dernière, une somme excluant le montant du spectacle-bénéfice qui a rapporté 4 805 $.

C’est presque la moitié des 225 000 $ constituant l’objectif fixé il y a deux mois et demi.

Le spectacle-bénéfice du 12 octobre visant à supporter la municipalité de 168 habitants dans sa bataille légale contre la firme pétrolière Gastem s’est soldé par un montant de 4 805 $, sans compter la visibilité donnée à la cause.

Le maire François Boulay était touché à l’issue de la performance des Jici Lauzon, Jonathan Painchaud, Carolanne d’Astoux-Paquet et autres artistes mobilisés par la cause de son village, poursuivi pour 1,5 M$ parce qu’il a adopté un règlement sur la protection de l’eau potable alors que Gastem préparait un forage.
 
« En bout de ligne, c’est le principe derrière tout ça, le fait que les artistes viennent nous donner un hommage, un appui, qui nous donne de l’énergie pour continuer », disait-il.
 
La vente de billets a rapporté 4 470 $, alors que divers dons, notamment 250 $ de l’organisme Eau secours, ont totalisé 335 $.
 
Mike Brossard, de l’Agence la Tournée, qui a contribué au spectacle en mobilisant quelques-uns des artistes qu’il représente, était ravi du résultat.
 
« Ce n’est pas seulement le fait que 150 personnes ont assisté au spectacle qui compte. L’objectif, c’est que les gens parlent de la cause. On s’est lancé dans une aventure. Les gens peuvent partager leur expérience sur Facebook, échanger des statuts. Chaque fois que Jici (Lauzon) accorde une entrevue, il en parle (de Ristigouche-Sud-Est). On peut empêcher Cacouna (le pipeline de Trans-Canada). On souhaite que de plus en plus d’artistes se positionnent, que le Québec soit conscientisé à ce qu’on se protège de cette menace-là, celle de l’exploration proche des sources d’eau », a-t-il aussi indiqué.
 
« Je trouve indécent que François Boulay et ses citoyens soient seuls à se battre avec ça. Au cours des prochaines semaines, d’autres gestes seront posés pour l’appuyer. La chanson composée (sur la lutte menée par Ristigouche-Sud-Est) sera placée en ligne. C’est vraiment un début », a conclu Mike Brossard.
 
Martine Châtelain, d’Eau secours, qui milite depuis des années pour la protection de l’eau au Québec, était sur place pour remettre au maire Boulay 225 $ venant de la vente sur place de disques compacts.
 
La date d’audition de la cause opposant Ristigouche-Sud-Est à Gastem reste à déterminer. Les deux parties n’ont pas encore terminé la préparation de la cause.