• samedi 07 décembre 2019 06 h 34

  • Météo

    -12°C

  • Marées

Actualités

13 avril 2017 9 h 15

UN DES FONDATEURS DE GRAFFICI HONORÉ

GASPÉ — Un des fondateurs de Graffici et chroniqueur régulier, Pascal Alain, reçoit l’Ordre de la Gaspésie.  L’Ordre reconnaît les Gaspésiennes et les Gaspésiens qui ont marqué le développement de la région ou qui ont fait preuve d’excellence.

M. Alain a reçu l’Ordre mercredi au Musée de la Gaspésie, à Gaspé. « Je trouve que je suis jeune un peu pour l’avoir, du haut de mes 43 ans, mais c’est une belle reconnaissance », a-t-il réagi.

Il a retourné l’honneur aux bâtisseurs pas nécessairement connus  de la région. « Ce qui me touche, c’est les gens qui travaillent dans l’ombre, qui ont construit la Gaspésie. J’ai été élevé avec des valeurs de partage, d’appartenance. J’ai toujours travaillé dans cet esprit-là. »

Présente à la cérémonie, Anne-Marie Ouellet, la mère de M. Alain, ne cachait pas sa fierté. « Ça me fait chaud au cœur. Je prends de l’âge et je vois tout le beau travail qu’il fait. »

Parmi ses réalisations, « si c’était à refaire, je mettrais autant de temps et d’énergie dans la création d’un journal, un média avec des prises de position », a déclaré M. Alain. À  l’époque où Graffici a été fondé en 2000, il n’y avait pas d’éditorial en français, souligne-t-il.

Pascal Alain a participé à la mise sur pied de l’Écomusée Tracadièche en 1997 et du Festival Musique du bout du monde en 2004. Il a été président du Conseil de la culture de la Gaspésie de 2006 à 2012.

Diplômé en histoire, études politiques et développement régional, il a partagé ses analyses et ses connaissances via 300 textes et articles et 200 conférences au fil des ans. Il a récemment fait paraître Carleton-sur-Mer, un regard sur le passé, sur l’histoire de la municipalité de 1860 à 1960.

M. Alain travaille comme directeur du service de la culture, des loisirs et du tourisme à la ville de Carleton-sur-Mer.

Cinq récipiendaires

L’Ordre reconnaît quatre autres récipiendaires pour sa seconde édition. Michel Pouliot, de Gaspé, est considéré comme le père de l’aviation en Gaspésie. Depuis, plus de 40 ans, Gaétane Rioux Sasseville s’implique comme bénévole en Haute-Gaspésie, notamment pour la Croix-Rouge, Héma-Québec et Partagence.

Simon Grenier Doiron est une femme d’affaires engagée au sein du club de l’Âge d’or de Newport. Le maire de Saint-Siméon depuis 1977 et préfet de Bonaventure depuis 1979, Jean-Guy Poirier reçoit lui aussi l’Ordre.

Le Musée de la Gaspésie a créé l’Ordre pour promouvoir l’identité régionale. Les personnes honorées le sont sur recommandation de chacune des MRC, qui doivent proposer quelqu’un de leur territoire.

-30-