• dimanche 08 décembre 2019 10 h 19

  • Météo

    -6°C

  • Marées

Actualités

12 octobre 2011 16 h 40

Une athlète de New Richmond fracasse un record en cross-country

La jeune athlète de New Richmond, Catherine Cormier, s’est une fois de plus illustrée samedi dernier en brisant un record lors de l’épreuve universitaire du 4 km sur le circuit de cross-country des Plaines d’Abraham à Québec.

L’étudiante en médecine à l’Université Laval a réalisé un temps de 14 minutes, soit 25 secondes de moins que l’ancienne marque. Il s’agissait de la deuxième compétition provinciale de la saison sur le circuit universitaire de cross-country. Ce record lui a valu le titre de l’athlète Plus de la semaine du Rouge et Or.

«Ça fait toujours plaisir de recevoir ce genre d’honneur. Pour une athlète, c’est encourageant de réaliser que nos efforts sont reconnus», commente celle qui pratique la course depuis quatre ans.

Du succès à revendre

Ce n’est pas la première marque de reconnaissance que l’athlète gaspésienne reçoit au cours de sa carrière. En 2008, elle a remporté le championnat provincial universitaire de cross-country pour ensuite se classer deuxième à la compétition canadienne.  

Ces succès sur le circuit universitaire national lui ont permis de participer au championnat mondial de cross-country 2009 en Jordanie. Elle a alors réalisé le meilleur temps parmi les Canadiennes participantes pour se classer 39e sur 150 femmes. «Pour un début de carrière, disons que ça allait bien mes affaires», dit-elle.

Plus récemment, elle est arrivée première au demi-marathon à l’occasion du 21e marathon de Montréal qui a eu lieu le 25 septembre dernier.

Tout a commencé à Bonaventure

Mme Cormier, qui a longtemps fait partie du club de natation les Saumoneaux de New Richmond, a commencé à faire de la course par hasard. Après avoir fait partie de l’équipe de natation du Rouge et Or pendant deux ans, elle a participé pour le plaisir au demi-marathon de Bonaventure à l’été 2008. «J’ai réalisé le meilleur temps, gars et fille confondus. C’est venu aux oreilles d’un entraîneur en cross-country du Rouge et Or, et il m’a convaincu de courir au lieu de nager», raconte-t-elle.

Concilier les études et la compétition

Depuis ce temps, la jeune athlète se concentre sur la course tout en poursuivant ses études en médecine. Un rythme de vie qui lui demande beaucoup de concessions, admet-elle. «J’y arrive, mais ça demande de la discipline. Mon horaire est chargé, organisé, et je dois souvent refuser des sorties pour m’entraîner», explique-t-elle.  

Ses obligations scolaires l’empêcheront d’ailleurs cette année de participer aux championnats mondiaux de cross-country. En contrepartie, elle prévoit participer au championnat provincial universitaire en défendant les couleurs du Rouge et Or le 29 octobre à Chicoutimi et au championnat national qui aura lieu le 12 novembre sur les plaines d’Abraham. «Dans les deux cas, mon objectif est de gagner», espère celle qui aimerait un jour pratiquer la médecine familiale en Gaspésie.