• jeudi 12 décembre 2019 16 h 01

  • Météo

    -13°C

  • Marées

Actualités

18 mars 2014 15 h 56

Une perte de 15 millions de dollars pour Orbite

Partager

CAP-CHAT – Orbite Aluminae a perdu 15 millions de dollars en 2013, notamment à cause des frais financiers et du retard de construction de son usine de Cap-Chat.

La perte financière est moindre que celle enregistrée en 2012, qui se chiffrait à 17 millions de dollars. Les dirigeants d’Orbite rappellent que la société est en phase de développement et qu’elle n’a pas encore tiré de profits de ses activités.

Lors d’une conférence tenue lundi, le président et chef de la direction, Glenn Kelly, a affirmé que le financement de l’entreprise était sur la bonne voie, notamment par la contribution remboursable de 4 millions de dollars accordée par l’Agence de développement économique du Canada et l’investissement de 10 millions de dollars du gouvernement du Québec.

De plus, Orbite a mis en œuvre des mesures de réduction des coûts qui ont diminué les frais généraux et administratifs de 36 %. « Nous sommes fiers d’avoir mené à bien notre plan financier et d’ouvrir ainsi à Orbite l’accès à des capitaux frais pouvant atteindre 70 millions de dollars, se réjouit M. Kelly. Malgré les grands défis que nous avons dû relever en 2013, nous disposons maintenant de capitaux suffisants pour réaliser nos principaux objectifs. L’année a été riche en transformations de toutes sortes. »

Avancement des travaux de l’usine de Cap-Chat

Avec l’entreprise Seneca, Orbite a révisé la conception et l’ingénierie de son usine de production d’alumine de haute pureté de Cap-Chat. En collaboration avec le Groupe Alphard, elle a aussi revu la gestion de projet et les activités de contrôle. La reprise des travaux de construction de l’usine de Cap-Chat est ainsi fixée pour juillet. La minière prévoit toujours sa mise en service en décembre et le début des opérations commerciales en janvier. Pendant le premier trimestre de 2015, elle entend atteindre une production de trois tonnes par jour.

« Plusieurs éléments du projet sont maintenant complétés », confirme le président d’Orbite. Il ajoute également que grâce aux résultats positifs de tests de calcination et de décomposition chez des fournisseurs en Asie et en Europe, l’entreprise a paraphé un contrat avec l’entreprise allemande Outotec à titre de fournisseur de son système de calcination.

Le calcinateur, qui est la pièce maîtresse de l’usine de Cap-Chat, devrait être livré en août. « C’est légèrement en avance sur l’échéancier divulgué précédemment », fait savoir Glenn Kelly.