• jeudi 05 décembre 2019 14 h 29

  • Météo

    -1°C

  • Marées

Actualités

8 décembre 2014 15 h 23

Une visibilité internationale sans précédent pour la Gaspésie

CARLETON-SUR-MER –  Les organisateurs du Raid international Gaspésie de septembre dernier se réjouissent d'une visibilité mondiale d'une valeur dépassant 1,2 M$. Forts de ce succès, ils espèrent d’ailleurs une deuxième édition pour 2015 et sont à pied d’œuvre dans l’espoir de confirmer la chose en février prochain.

Réunis au Quai des Arts à Carleton-sur-Mer jeudi dernier pour la présentation, en primeur, d’un documentaire de 50 minutes produit par la Société de développement et de mise en valeur de Carleton-sur-Mer et son partenaire, Endurance Aventure, les organisateurs du RAID et artisans du document dressaient un bilan très positif du RAID lui-même et des retombées qui en ont découlé.

« Ça ne fait même pas trois mois que l’événement est passé et on est déjà rendu à plus d’une centaine de documents (articles et reportages vidéos) qui sont parus autour du monde », de dire d’entrée de jeu Jean-Thomas Boily, coprésident d’Endurance Aventure.

Pas moins de 14 journalistes de nombreux pays ont couvert le RAID. M. Boily évoque plusieurs premières pages dans différents journaux du monde, dont une à Dublin et, entre autres, un reportage de 16 pages dans Endorphinmag qui offrent des dizaines de photos de la région.

« L’événement était très visuel et la beauté de la région est exceptionnelle, donc la plupart des parutions comportaient beaucoup de photos (…) On est très contents! », dit encore M. Boily qui se réjouit en outre qu’à elle seule, la version anglaise de la bande-annonce précédant le Raid ait été visionnée par plus de 40 000 internautes provenant de 99 pays, tandis que celle en français dépasse 42 pays rejoints.

« Ensuite, pendant la course, on a diffusé des images le soir. On parle de 16 000 visionnements des capsules pendant les quatre jours de l’événement », renchérit M. Boily.

Et l’aventure est loin de son apogée, puisque le documentaire de 50 minutes, présenté en primeur à Carleton jeudi, sera diffusé sur 35 chaînes sportives à travers le monde. « Juste la bande-annonce, qui est sur Internet depuis deux semaines, a été vu 1500 fois dans plus de 17 pays. Ce n’est que le début, parce que la diffusion du documentaire va s’échelonner dans les prochains mois », s’enthousiasme M. Boily.

« Un succès sur toute la ligne grâce à la population locale »

Le co-président d’Endurance Aventure estime par ailleurs que le RAID est un « succès sur toute la ligne ». Pour en venir à ce constat, il fait ressortir quatre critères « déterminants ». « D’abord, le paysage est vraiment à couper le souffle. Ça impressionné les participants et les journalistes c’est certain (…) ensuite, le parcours a aussi été très apprécié par les athlètes (un nouveau concept, de RAID par étapes, où les athlètes pouvaient dormir la nuit et qui a donné une plus grande vitesse à la compétition) ç’a définitivement plu aux participants », de dire M. Boily qui souligne comme troisième critère l’équipe sur place, les bénévoles et organisateurs. « C’est deux ans et demi de travail pour arriver à un RAID comme ça. C’était un super travail d’équipe et l’implication locale a été vraiment formidable et a aidé beaucoup à l’organisation », poursuit M. Boily. « Finalement, ce qui revient le plus dans les commentaires et qui donne vraiment le goût aux participants et aux journalistes de revenir, tout le monde disait qu’une chose était formidable, c’était l’accueil local. La région est vraiment superbe, mais ce qui fait la grosse différence, c’est l’accueil. Les athlètes se sentaient comme des vedettes (…) alors qu’ils ont l’habitude d’être tous seuls dans le bois », dit M. Boily qui a d’ailleurs été secondé par son collègue d’Endurance Aventure, Daniel Poirier qui n’en revenait pas non plus de la collaboration des gens du coin pour l’organisation de l’événement. « On a obtenu 125 droits de passages sur des terrains privés. On a eu un accueil phénoménal, ce qui a fait en sorte que les coureurs ont été vraiment impressionnés par le parcours », renchérit M. Poirier.

Une équipe « du tonnerre » pour le documentaire

Sur la scène du Quai des Arts jeudi, le porte-parole local de l’événement, Daniel Labilois, n’avait aussi que d’éloges pour le « grand architecte » du documentaire de 50 minutes. Marc Plante a notamment réalisé les 14 derniers Jeux olympiques pour Radio-Canada et il a d’ailleurs reçu, le dimanche du RAID, un prix Gémeaux pour la réalisation de la meilleure émission sportive, soit les Jeux de Sotchi.

« D’avoir un individu de cette qualité-là, de cette expérience-là, avec nous autres, ça été extraordinaire!, commente M. Labilois. C’est pour ça que ce document est d’une très grande qualité», estime-t-il.

Assistés d’un hélicoptère, cinq caméramans, dont Julien Leblanc de Carleton-sur-Mer, ont travaillé sur le tournage. Vincent Tremblay, monteur à Radio-Canada pour les Jeux olympiques de Sotchi, a assumé le montage et participé à la réalisation tout comme Daniel Poirier, directeur de projet du Raid international Gaspésie.

« C’est des gens exceptionnels qui ont été testés au-delà de leurs capacités parfois (…) ils sont allés au milieu des rivières, ils ont passé parfois des heures dans l’eau avec de l’équipement coûteux (…) Ç’a été une aventure pour tout le monde (…) On avait pour 200 heures de films. On a eu des choix déchirants à faire, on a suivi les équipes pour avoir de l’émotion », raconte M. Poirier.

« Traverser les eaux des rivières, aller en moto et à travers les bois, ce n’était pas évident. (…) Julien (Leblanc) qui était de la place nous a beaucoup aidés à nous orienter », de dire le réalisateur Jacques Plante. « On avait tellement de bonnes images de qualité, on aurait pu faire 8 heures, mais fallait en faire une », dit-il.

« Chapeau aux gens de Carleton et des environs ainsi qu’à ceux d’Endurance Aventure, poursuit le réalisateur. Ç’a été une équipe extraordinaire. J’ai été une personne privilégiée, je me suis amusé dans cette aventure-là et j’espère m’amuser encore très longtemps », de conclure M. Plante.

Les 35 chaînes qui ont déjà acheté le documentaire couvrent au-delà de 40 pays, de l’Europe aux trois Amériques en passant par l’Asie et l’Afrique. Au Canada, RDS et UNI (TV5) le présenteront. À l’échelle régionale, une diffusion est envisagée à CHAU-TVA. Enfin, grâce aux sites d’hébergement de vidéo de type YouTube et Vimeo, le film sera disponible sur Internet d’ici 6 mois.

Pour visionner la vidéo promotionnelle du documentaire sur le Raid international Gaspésie : https://vimeo.com/111165437

« Mission accomplie pour Carleton-sur-Mer »

Lors de la conférence de presse, le porte-parole Daniel Labilois a aussi souligné que le RAID a accompli ses différentes missions fixées au départ par la Société de développement et de mise en valeur de Carleton-sur-Mer. « Avec le Raid, on a contribué à la promotion des saines habitudes de vie chez les jeunes, à la prolongation de la saison touristique, à la mise en valeur de nos paysages et de nos organisations et on continue à donner une visibilité internationale exceptionnelle pour la Gaspésie », se réjouit M. Labilois.