• mercredi 11 décembre 2019 03 h 07

  • Météo

    -2°C

  • Marées

Actualités

8 octobre 2013 23 h 21

Candidats autochtones : aux électeurs de trancher, dit Sylvain Roy

Partager

GASPÉ – Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, a été interpellé à la suite de la mise en candidature de trois autochtones de la communauté micmaque de Listuguj aux élections municipales de Pointe-à-la-Croix.

Calvin Barnaby se présente à la mairie tandis que Henry Michell et Wendell Metallic feront la lutte à des postes de conseillers.

« Le problème, c’est qu’on ne peut pas refuser l’accès au vote. On ne peut pas faire de l’exclusion en droit démocratique, explique le député Roy. C’est délicat comme situation. »

Pour le député, il s’agit d’un problème territorial. C’est que le territoire de Listuguj fait partie du territoire municipal de Pointe-à-la-Croix, ce qui permet aux autochtones de se présenter aux élections municipales.

Pas de deal

En 2009, Québec était intervenu et les cinq candidats autochtones s’étaient retirés de la course à la suite d’une démarche initiée par la ministre responsable de la Gaspésie à l’époque, Nathalie Normandeau.

« Je ne réponds pas à des pressions ou de faire des deals », lance le député, excluant la possibilité que Québec intervienne à nouveau pour tenter de dénouer l’impasse.

M. Roy estime que la balle est dans le camp des électeurs : « C’est intéressant pour susciter le vote. Peut-être que cela va mobiliser la population de Pointe-à-la-Croix pour aller voter », soutient-il.

À ses yeux, la situation est « problématique, mais pas dramatique ».

Étiquettes :