• jeudi 05 décembre 2019 09 h 29

  • Météo

    -3°C

  • Marées

Actualités

28 août 2014 14 h 40

Cimenterie : la requête est reportée

Partager

PERCÉ - L'audition de la requête visant à contester le certificat d'autorisation de la cimenterie de Port-Daniel qui devait être entendue au palais de justice de Montréal aujourd'hui est reportée au mois prochain.

Le Centre québécois du droit en environnement nous l’a confirmé en précisant que ce report de quelques semaines s’explique par le fait que les avocats des parties concernées ne se sont pas entendus sur la procédure à suivre. Le Centre, conjointement avec Lafarge Canada et Environnement Vert-Plus, tentent de faire invalider le certificat émis le 3 juin dernier à Ciment McInnis par Environnement Québec. Ces derniers estiment que le ministre de l’Environnement, David Heurtel, a outrepassé ses pouvoirs en autorisant le projet sans le soumettre à un BAPE. La date de l’audition n’est pas encore connue.

La CSST présente sur le chantier

Pendant ce temps, la CSST est à pied d’oeuvre sur le chantier de la cimenterie afin de surveiller si l’employeur prend correctement en charge les risques d’accident, comme les chutes, le travail en tranchée ou encore la circulation des véhicules. Depuis le début des travaux ce printemps, les inspecteurs de la Commission ont débarqué à plusieurs reprises sur les lieux à l’Anse McInnis et ont constaté à ce jour que tout est conforme aux règles.

Le porte-parole de la CSST, Maxime Boucher, affirme que le programme de prévention de Ciment McInnis « laisse supposer que les différents risques d’accident seront bien pris en charge au cours des prochains mois ». La poussière sur un chantier de construction est aussi à prendre très au sérieux, rappelle M. Boucher. « Évidemment, sur un chantier de construction, il y a de la poussière de ciment et, par conséquent, il y a des risques liés à la silice cristalline qui doivent être pris en compte.

Les camionneurs de la région sur le qui-vive

Les camionneurs artisans de la région ont finalement décidé de ne pas manifester contre la cimenterie en raison d’une entente de dernière minute conclue avec Ciment Mcnnis, mais ils maintiennent toutefois la pression. Les camionneurs confirment que la direction de la cimentière s’est engagée à entamer des discussions avec Béton Provincial afin que les camionneurs gaspésiens participent à la construction du projet.

Ces derniers déploraient avoir été écartés par la bétonnière du transport lié aux travaux en cours à la faveur de Pavages Beau Bassin. Le porte-parole des camionneurs, Gaétan Légaré, s’attend à des nouvelles d’ici mardi suivant les discussions, à défaut de quoi des actions sont à venir. “On va poursuivre la pression. Mais vous comprendrez qu’on a réussi à baisser la grogne des camionneurs et on les a convaincus de donner une chance aux discussions.”
Les camionneurs devaient partir ce matin de Shigawake pour se rendre avec leur poids lourd au bureau de la Ciment Mcinnis à Port-Daniel afin de dénoncer cette situation.