• lundi 09 décembre 2019 13 h 26

  • Météo

    1°C

  • Marées

Actualités

20 mai 2014 16 h 54

Denis plaide coupable à des accusations réduites

Gilles Gagné

Journaliste

Partager

NEW CARLISLE – Robert Denis, un homme de 68 ans de Paspébiac, a plaidé coupable vendredi à neuf des 15 chefs d’accusation de crimes sexuels qui pesaient contre lui depuis décembre.

L’ancien bénévole du hockey et du baseball mineur et son avocat se sont donc entendus avec le substitut du procureur général avant la tenue du procès. Dans le processus de négociations entre les deux parties, les accusations de bestialité et de sodomie ont été abandonnées.
 
Il a ainsi plaidé coupable à cinq accusations d’agression sexuelle, à trois chefs d’attentat à la pudeur et à une accusation de possession de pornographie juvénile.
 
Le juge Denis Paradis a pris la cause en délibéré et il rendra une décision sur la sentence le 29 mai. La poursuite et la défense se sont entendues pour suggérer une incarcération de cinq ans, donc dans un pénitencier fédéral.
 
Les accusations pour lesquelles Robert Denis a plaidé coupable touchent sept victimes, uniquement des garçons. Le plus jeune avait huit ans quand il a été agressé par le sexagénaire. Les crimes sont étalés sur une période de 45 ans, entre 1968 et l’été 2013. Une des victimes a subi les agressions de Robert Denis pendant sept ans.
 
C’est d’ailleurs en se faisant surprendre le 25 juillet 2013 avec un adulte présentant un handicap que l’enquête sur Robert Denis s’est enclenchée. Il avait déjà été reconnu coupable de crimes sexuels en 1996.
 
Robert Denis est incarcéré depuis son arrestation, le 5 décembre 2013. Plusieurs de ses victimes ont été agressées pendant leurs jours au sein des sports mineurs de Paspébiac.
 
Les démêlés de Robert Denis avec la justice en 1996 ne l’avaient pas empêché de réintégrer l’organisation du hockey mineur de Paspébiac à la fin des années 2000, mais l’implantation d’un processus serré de vérification des antécédents de tous les membres de l’exécutif engagés dans le hockey mineur l’ont incité à démissionner avant l’examen de son dossier.
 
L’arrestation de Robert Denis avait causé bien des remous à Paspébiac depuis décembre 2013, notamment dans les milieux du hockey mineur. Ce sont des mesures imposées par Hockey Québec et appliquées par l’exécutif étant en fonction depuis la fin de 2009 qui ont signifié la fin du bénévolat de Robert Denis à Paspébiac.