• jeudi 18 avril 2024 14 h 05

  • Météo

    4°C

  • Marées

Actualités

Culture
8 février 2023 17 h 39

Des mots, des notes et des images ; partie 1/3

Bouren amas (comme le vent : les textes poétiques mis en musique

DE CHARLOTTE VAIDYE-BOURGAULT

GASPÉ | La jeune néo-gaspésienne Charlotte Vaidye-Bourgault, alias Char, a présenté son premier album l’automne dernier, en amas (comme le vent, dans lequel les 11 pièces qui y figurent se veulent des chansons de forme libre, selon la pensée de l’artiste. Entre spectacles, collaborations musicales et vie de barista au Paquebot Café de Gaspé, l’artiste de 22 ans demeure une personnalité incontournable de la scène locale et émergente de la ville.

« Chaque chanson de l’album est unique, insolite, expérimentale et composée de notes spontanées », lance
d’emblée Charlotte Vaidye-Bourgault pour définir sa démarche artistique, c’est-à-dire spontanée dans la créativité. Par ailleurs, seule une des 11 chansons comporte un refrain parce que l’écriture n’est pas pensée avec une finalité musicale ; elle se fonde plutôt sur des poèmes écrits à temps perdu qui deviennent
éventuellement portés par la musique, explique-t-elle.

« J’ai décidé d’appeler mon album en amas parce que ça représente le ramassis de quatre ans de travail. Puis, comme le vent ajoute un brin de poésie à la chose », expose la jeune artiste d’origine montréalaise en précisant avoir opté pour un lettrage minuscule pour des raisons esthétiques. « Pour les curieux et curieuses qui cherchent la parenthèse manquante au titre de l’album, j’invite les auditeurs à écouter les chansons », lance-telle de façon nébuleuse pour ajouter au mystère quant à cette absence.

Elle évoque aussi que tout le processus créatif symbolise également la synthèse de son passage en Gaspésie, elle qui s’est installée à Gaspé en 2018 pour y suivre une formation collégiale en Arts, lettres et communication.

Pour s’inspirer, Charlotte se nourrit énormément du fruit de ses nombreuses collaborations artistiques avec la faune musicale locale. « Je trouve ça important de faire vivre Gaspé artistiquement et culturellement. C’est une façon pour moi de m’impliquer activement dans la communauté. Je ne voulais pas arriver sur la pointe gaspésienne sans n’avoir rien à offrir, sans dynamiser la vie culturelle », témoigne la néo-gaspésienne.

Un lancement intimiste entre onirisme et chaleur automnale

L’automne dernier, l’artiste a pris d’assaut le Paquebot Café pour y faire son lancement d’album. Armée de sa pédale à effets permettant d’enregistrer des boucles musicales (loop station), de sa guitare et accompagnée du batteur Loïc Bruyère avec qui elle collabore pour de nombreux spectacles, Charlotte Vaidye-Bourengault a présenté son album avec une approche expérimentale.

« J’ai joué mes chansons comme elles se suivent sur l’album pour offrir une expérience authentique aux spectateurs tout en présentant mes pièces de façon différente », mentionne-t-elle. Ainsi, la jeune musicienne a débuté de nombreuses pièces avec de longues introductions souvent oniriques, pour ensuite s’inspirer du moment, et jouer sa pièce d’une toute nouvelle façon. « Je commençais avec une petite ambiance que je créais avec ma loop station pour ensuite me laisser imprégner par la vibe [l’énergie] du moment », spécifie Charlotte.

« Je voulais souligner le fait que chaque chanson diffère à tout coup d’une interprétation à une autre parce que chaque moment est unique », fait-elle valoir.

De plus, le spectacle avait une direction artistique bien définie afin de refléter le plus fidèlement possible l’univers musical de l’album. « Mes amis et moi avions apporté du bois de grève trouvé sur la plage d’Haldimand et des plantes forestières gaspésiennes. On voulait envahir le Paquebot de nature sauvage », raconte celle qui est une grande passionnée de plein air. La jeune auteure-compositrice-interprète se produit artistiquement sous le nom de Char afin de déjouer les attentes du public, avec ce que le mot «char» peut susciter comme image. « Quand on entend ce mot comme nom d’artiste, on peut s’imaginer une personne plus crue, plus dure et plus macho parce qu’à mon avis, utiliser le mot “char” peut être une façon vulgaire pour
désigner une automobile. Il s’agit donc d’un mot qui présente un gros contraste avec ma personnalité », illustre Charlotte Vaidye-Bourgault.

« Ce nom affiche aussi que je ne souhaite pas me prendre au sérieux. Si je me présentais avec mon véritable nom, il y aurait un aspect beaucoup plus officiel avec ma musique », renchérit-elle. Sinon plus simplement, c’est aussi seulement un surnom qui lui colle à la peau depuis toujours, tranche-t-elle pour clore les interrogations entourant la signification de sa persona artistique.

Il est possible de se procurer l’album facilement sur Spotify, YouTube Music, Bandcamp, Soundcloud et Apple Music entre autres. Entre-temps, Charlotte avance qu’il sera sans doute possible de la voir performer lors de petits spectacles improvisés qui pourront naître prochainement sans crier gare.


Charlotte Vaidye-Bourgault lors de son lancement au Paquebot Café le 8 octobre dernier. Photo : Crédit : Maxime Caron

Des mots, des notes et des images ; partie 2/3
Des mots, des notes et des images ; partie 3/3