• jeudi 12 décembre 2019 11 h 26

  • Météo

    -10°C

  • Marées

Actualités

27 septembre 2011 6 h 43

Fermeture du centre de sauvetage maritime en avril prochain

Partager

La fermeture du Centre de sauvetage maritime de Québec (à Québec) fait craindre le pire pour les élus de la région sur le plan de la sécurité en mer.

Les préfets de la MRC Côte-de-Gaspé et Rocher-Percé, respectivement François Roussy et Diane Lebouthillier, demandent à Ottawa de revenir sur sa décision de fermer ce centre qui couvre l’Est du Québec. Il répond en moyenne à 1 422 incidents maritimes par année, dont 13 % concernent une situation de personnes en détresse.
 
Neuf employés de la Garde Côtière assurent ce service qui sera redirigé vers Trenton en Ontario et Halifax en Nouvelle-Écosse, au printemps prochain, d’après la porte-parole de Pêches et Océans Canada, Nathalie Letendre. « On parle d’avril 2012. Cette date là est celle qui est souhaitée en vue de la migration du service vers les deux autres centres ».
 
Une décision qui indigne François Roussy. « Les pêcheurs sont inquiets de ce qui est proposé comme desserte. On a peur pour la sécurité de nos pêcheurs. Les maires et la Conférence régionale des élus se mobilisent pour trouver une solution à ce problème. On souhaite qu’Ottawa va nous écouter en décidant finalement de garder ce service ici ».
 
C’est la perte du service en français qui fait craindre le pire à Diane Lebouthillier. « C’est une question de sécurité. Il faut s’assurer que le service soit fait en français ». À cela, Nathalie Letendre se fait rassurante. « La loi des langues officielles est celle qui prévaut dans les organismes fédéraux ».