• jeudi 05 décembre 2019 14 h 25

  • Météo

    -1°C

  • Marées

Actualités

1 juin 2014 18 h 20

Importante diminution des investissements dans la région en 2014

Partager

GASPÉ – La région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine devrait connaître une importante diminution des investissements publics et privés au cours de l'année 2014, selon les perspectives 2014 publiées mardi par l'Institut de la statistique du Québec (ISQ). Toutefois, ces données ne tiennent pas compte de l'impact du début de la construction de la cimenterie de Port-Daniel.

Au total, la diminution devrait être de 8,0 % pour l’année en cours. La région se placerait ainsi au deuxième rang des régions qui subissent un ralentissement. Seule la région de Chaudière-Appalaches connaît une diminution plus importante, à 9,9 %.

Les investissements dans les industries productrices de biens connaîtront la chute la plus marquée. La plus forte perte est observée en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (– 44,7 %), suivant une diminution de 43,1 % en 2013. « Une partie de ce recul s’explique par le retour à des investissements plus près des moyennes historiques dans l’industrie des services publics, après quelques années d’investissement important dans le secteur », souligne l’ISQ.

Quelque 97,7 M$ devraient être investis dans ce secteur d’activités, ce qui représente 17,5 % de l’activité économique.

L’industrie productrice de services connaîtra une croissance de 10,8 % pour un total de 271 M$ en investissements. Ce secteur compose pour 52,1 % des dépenses en immobilisations dans la région.

La construction non résidentielle devrait connaître une baisse de 19,2 % alors que la construction résidentielle devrait croître de 1,2 %. Une somme de 169 M$ devrait être investie dans ce secteur d’activités. C’est 30,4 % des investissements globaux en immobilisations.

Au total, ce sont 557,7 M$ qui seront investis au cours de la prochaine année en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

À l’ISQ, l’économiste Jean-François Fortin a indiqué à GRAFFICI.CA que l’enquête a été effectuée entre octobre 2013 et janvier 2014. Comme le projet de cimenterie a été annoncé à la toute fin de janvier, « il est fort possible que le projet n’ait pas été pris en compte dans les calculs », souligne l’économiste.

Au Québec, les perspectives d’investissements s’élèvent à 65,5 milliards $, en augmentation de 2 %.

Réaction

Le directeur général de la Chambre de commerce Baie-des-Chaleurs, Maurice Quesnel, espère que cette projection ne se réalisera pas. « C’est sûr qu’il y a eu beaucoup d’investissements publics au cours des dernières années en Gaspésie, comparativement à d’autres régions. J’ose espérer qu’il n’y aura pas de baisse d’investissements », commente M. Quesnel.

« Il y a eu beaucoup d’investissements dans l’éolien. Il y a eu de bons investissements sur les routes », avance M. Quesnel comme hypothèse pour expliquer ce ralentissement comparativement aux données des dernières années.