• jeudi 12 décembre 2019 23 h 59

  • Météo

    -17°C

  • Marées

Actualités

22 février 2013 8 h 46

La chaleur de l’été 2012 a causé des pertes aux agriculteurs

Partager

Le temps chaud de juillet dernier a causé des dommages aux producteurs agricoles de la région, qui ont reçu des indemnités totalisant 155 000 $ de la Financière agricole du Québec.

Le bilan de l’assurance récolte 2012 pour la région Gaspésie-les-Îles révèle que 34 entreprises ont reçu des indemnisations, essentiellement dans la production de foin et de céréales.

«Il a manqué de précipitations dans certains secteurs. C’est aussi en lien avec des types de sol. Le rendement a été moindre, surtout dans la culture de l’orge et de l’avoine. La pomme de terre a aussi été légèrement touchée. La qualité était bonne, mais le rendement était un peu moindre», indique Bruno Bélanger, directeur du Centre de service de Caplan de la Financière agricole.

Il est difficile de faire des comparaisons d’une année à l’autre, explique M. Bélanger, compte tenu de la grandeur du territoire. Les risques sont très variables d’un secteur à l’autre. «Mais de façon générale, on peut parler d’une année qui a été bonne.»

Des changements

Les producteurs de foin ont droit à une bonne nouvelle pour l’année 2013.

Le taux de couverture pour cette culture passera de 85 à 88% des pertes. Ils doivent tout de même en assumer une partie via les déductibles, sous le même principe que les assurances habitation ou automobile.

«Les agriculteurs seront heureux d’apprendre ça parce que c’est un élément qu’ils réclamaient depuis un certain temps. Et vu que les indemnités ont été moindres, les taux de cotisation vont également baisser pour la prochaine année», explique le directeur.

La grande majorité des producteurs de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine sont assurés. L’an dernier, 106 entreprises avaient participé au régime d’assurance. Les valeurs assurées atteignaient 5,3 millions de dollars.