• samedi 07 décembre 2019 13 h 44

  • Météo

    -6°C

  • Marées

Actualités

30 août 2011 14 h 57

La Commission scolaire des Chic-Chocs prend un virage vert

Partager

La Commission scolaire des Chic-Chocs dépensera 7 millions $ pour la mise en œuvre de son programme d’efficacité énergétique. Ces mesures s’inscrivent dans le plan de réduction des gaz à effet de serre mis de l’avant par le gouvernement du Québec.

Le programme vise la totalité des établissements de la Commission scolaire, y compris son centre administratif de Gaspé.

Parmi les 25 immeubles appartenant à l’organisme, le système de chauffage de cinq d’entre eux sera converti à la géothermie. «Des trous de 150 m de profondeur sont creusés sur le terrain de cinq écoles secondaires du territoire, soit celles de Cap-Chat, Sainte-Anne-des-Monts, Saint-Maxime-du-Mont-Louis, Grande-Vallée et Gaspé», spécifie le directeur des ressources matérielles et financières de la Commission scolaire, Martin Savoie. Ces forages consistent à récupérer la chaleur accumulée dans le sol.

Pour des raisons techniques, seul le système de chauffage de l’école Antoine-Roy de Rivière-au-Renard sera converti à l’aérothermie, qui utilise l’air extérieur. «C’est un peu comme le principe d’une thermopompe», explique-t-il.

Autres mesures

Le programme d’efficacité énergétique prévoit également de changer le système d’éclairage des 25 bâtiments par des tubes fluorescents moins énergivores. De plus, ces édifices seront dotés d’accumulateurs thermiques, qui permettront de réduire la facture d’énergie. Les contrôles électroniques seront aussi remplacés par d’autres qui sont plus raffinés technologiquement. Enfin, les réservoirs d’eau chaude de certaines écoles seront changés par de nouveaux qui sont mieux adaptés.

«Dans le cadre de ce programme, il faut réduire notre consommation énergétique de 27% pour les deux prochaines années, signale M. Savoie. Ces mesures nous permettront de réaliser des économies de 285 000 $.»