• jeudi 12 décembre 2019 16 h 07

  • Météo

    -13°C

  • Marées

Actualités

17 juin 2014 10 h 02

La Savonnerie du Village à Escuminac devient Économusée

ESCUMINAC - Rassemblés dans le bâtiment principal de la chèvrerie, les amis, employés et collaborateurs de la Savonnerie du Village d’Escuminac célébraient vendredi dernier l’inauguration de ce 33e Économusée québécois.

« Pour devenir Économusée, ça prend une histoire, un savoir-faire à transmettre, faut être en affaires depuis au moins trois ans et avoir un chiffre d’affaires minimal de 75 000 $ », explique le Carl-Éric Guertin, directeur général de la Société du réseau Économusée.

Fondée en 1992, la Société qu’il dirige a pour mission de permettre aux artisans et aux entreprises à caractère artisanal de mettre en valeur et de transmettre leurs métiers, leurs connaissances et leurs métiers inspirés d’un savoir-faire traditionnel afin d’offrir au public un produit culturel et éducatif. Les économusées sont présents dans plusieurs provinces canadiennes et en Europe. Au Québec, le réseau compte plus de 33 entreprises dans 13 régions accueillant chaque année plus de 600 000 visiteurs.

Faire parti des économusées était un rêve chéri par la propriétaire de la savonnerie depuis 2010. « Pour moi, c’était la suite des choses. C’est prestigieux et ça permet de se faire connaître partout au Québec et même en Europe », explique Danielle Vallée qui célèbre du même coup le 10e anniversaire de son commerce en plein essor.

« Au début, quand nous avons acheté la ferme, il y avait déjà des chèvres. J’ai pas été capable de m’en débarrasser, ça fait que j’ai fait des recherches sur Internet pour savoir comment faire du savon à base de lait de chèvre. Au début, c’était juste pour moi. Mais c’est vite devenu une passion et le commerce s’est développé », raconte Mme Vallée.

En 2004, la nouvelle entreprise était capable de faire 100 savons en 8 h. Maintenant, grâce à l’ingéniosité de Serge Bourdage, conjoint de Mme Vallée qui a développé des outils, la Savonnerie du Village est capable de produire 1 400 savons en 4 heures.

Mais elle ne produit pas tous les jours. La grosse période de production est l’hiver dans le sous-sol de sa maison. « L’été, on accueille les clients et les touristes » dit, tout sourire, Mme Vallée dont les produits sont uniquement disponibles à la ferme.

“Quand on a quitté la ville pour s’établir ici, on ne savait pas dans quoi on s’embarquait. Aujourd’hui, à 55 ans, je peux dire que je fais vraiment ce que j’aime dans la vie”, confie Mme Vallée.

L’Économusée développé dans le bâtiment principal de la ferme permet aujourd’hui de découvrir l’histoire de ce couple qui a su faire grandir l’entreprise qui emploie aujourd’hui trois personnes et dont le chiffre d’affaires atteint 150 000 $. Pour développer ce projet au coût de 100 000 $, la Savonnerie du Village a reçu l’aide du MAPAQ, du MAMROT et de la MRC d’Avignon.

Étiquettes :