• dimanche 15 décembre 2019 05 h 56

  • Météo

    3°C

  • Marées

Actualités

30 juin 2014 15 h 03

« Pétrolia peut forer Haldimand 4 si l’entreprise respecte la réglementation municipale »

Partager

GASPÉ – Le maire de Gaspé soutient que la Ville n’a jamais changé de position vis-à-vis le forage du puits Haldimand 4 de Pétrolia, qui doit respecter la réglementation municipale si jamais l’entreprise va de l’avant.

« Je suis toujours convaincu que depuis que le règlement municipal existe que Pétrolia peut le respecter, indique Daniel Côté. Pourquoi ils disent que cela les empêche? Je pense que ce n’est qu’un prétexte », a réagi le maire à la suite de reportages diffusés faisant allusion au fait que « rien n’empêchait maintenant Pétrolia d’aller de l’avant ».

Le maire précise que le règlement n’empêche pas de forer; il empêche de contaminer l’eau potable.

« Prouvez-nous que vous [Pétrolia] ne contaminerez pas et n’introduirez pas des substances qui pourraient altérer la qualité de l’eau. Démontrez-le de façon claire et vous pourrez faire votre travail », dit-il face aux intentions de l’entreprise.

La Ville a en main les produits que Pétrolia affirme vouloir utiliser depuis longtemps dans le cadre de ce forage. Elle se réfère à l’étude hydrogéologique face au risque de contamination des sources d’eau.

« On se rend compte que l’utilisation des produits n’a peut-être pas autant d’incidence sur l’eau potable qu’on pourrait le croire. C’est à Pétrolia de faire la preuve de ça », indique M. Côté.

Le maire s’est dit « beaucoup rassuré » par l’étude hydrogéologique effectuée par l’Institut national de recherche scientifique sur les risques de contamination, mais souligne que la balle demeure toujours dans le camp de Québec. Le gouvernement libéral devait déposer son règlement sur l’eau potable d’ici la fin de juin. La responsabilité scientifique relèverait alors de Québec.

Rencontre avec Pétrolia

Selon Daniel Côté, Pétrolia a l’intention de forer « au cours des prochains mois ». C’est ce qu’a révélé le président de l’entreprise, Alexandre Gagnon, lors d’une rencontre privée il y a deux semaines.

La Ville et Pétrolia se sont entendus pour mettre de la pression sur Québec afin que la réglementation provinciale soit rapidement déposée.

GRAFFICI.CA a tenté de joindre Pétrolia afin de connaître les intentions de l’entreprise. M. Gagnon est en vacances et il est le seul autorisé à accorder des entrevues sur le dossier Haldimand 4.

Étiquettes :