• samedi 07 décembre 2019 13 h 57

  • Météo

    -6°C

  • Marées

Actualités

10 mai 2013 14 h 34

Québec annonce une série de mesures économiques en Gaspésie

Partager

GASPÉ – Profitant de son passage en Gaspésie vendredi matin, la première ministre Pauline Marois a effectué une série d'annonces à caractère économique.

La plus importante est le versement d’une somme de 10 millions de dollars afin de permettre la réhabilitation de la voie ferrée entre Gaspé et Percé, afin de permettre au train touristique L’Amiral de circuler sur le tronçon ferroviaire à partir de l’été.

Les travaux permettront de réparer trois ponts entre Gaspé et Percé et d’effectuer d’autres travaux sur ce tronçon.

Mais pas question d’annoncer des sommes pour l’ensemble du tronçon, jusqu’à Matapédia.

«Ce que j’ai dit hier [jeudi], c’est que nous allions procéder à la finalisation des études en ce qui a trait au coût de la réparation de l’infrastructure», indique Mme Marois.

Selon l’évaluation présentée jeudi dans le plan stratégique d’intervention de la Gaspésie, il restait 69,5 millions de dollars à investir pour réhabiliter la voie ferrée : «La somme actuellement prévue n’est peut-être pas celle sur laquelle nous finirons pour déterminer quels sont réellement les coûts pour réparer l’ensemble du circuit», précise la première ministre.

Le rôle du fédéral

Québec n’écarte pas le gouvernement fédéral dans ce dossier : «Normalement, lorsque le fédéral est impliqué dans les infrastructures, il devrait assumer ses responsabilités», dit Mme Marois.

«On va d’abord faire les études, les valider et lorsque nous aurons l’évaluation de l’ensemble de la situation, nous prendrons notre décision et nous verrons si le fédéral sera au rendez-vous», ajoute la première ministre.

Elle a inauguré vendredi matin le Carrefour intermodal de Gaspé, alors que Québec avait réservé 2,2 millions de dollars pour la gare qui servira de terminus pour le train touristique et de terminal pour les croisiéristes.

Murdochville

En marge de l’annonce faite vendredi sur l’appel d’offres dans le secteur éolien, Pauline Marois a rappelé qu’un bloc de 74 mégawatts appartenant à la firme EDF Énergie nouvelle a été transféré de Clermont, dans Charlevoix, vers Murdochville.

La première ministre a rencontré la mairesse de Murdochville, Délisca Ritchie Roussy jeudi après-midi.

Elle a reçu certaines demandes auxquelles Mme Marois se dit «sensible» et regardera avec le ministre responsable de la région, Gaétan Lelièvre, s’il y a des choses que le gouvernement peut faire pour soutenir la ville.

«Elle veut se rendre plus attrayante de telle sorte qu’elle puisse attirer des investissements», indique la première ministre.

«Ce sera l’avenir que les citoyens voudront se donner. Je crois qu’il y a beaucoup de volonté à habiter cette ville», précise Mme Marois.

Étiquettes :