• dimanche 15 décembre 2019 07 h 33

  • Météo

    7°C

  • Marées

Actualités

5 avril 2012 11 h 34

Un conseil municipal sans papier à Bonaventure

À l’instar de plusieurs villes gaspésiennes, comme Maria et Carleton-sur-Mer, la municipalité de Bonaventure a maintenant un conseil sans papier.

La disparition du papier au conseil municipal fait partie du «virage communication» entrepris par la Ville il y a un an et annoncé mercredi en conférence de presse.

Dorénavant, tous les documents nécessaires à la tenue des assemblées publiques, comme l’ordre du jour, les procès-verbaux et les rapports de dépenses, sont numérisés et les élus sont dotés d’un ordinateur portable. Les documents imprimés sur du papier demeurent disponibles pour les citoyens.

La Ville de Bonaventure met aussi à la disposition des élus, des employés et des citoyens des outils de partage en ligne.

Cette nouvelle façon de faire, croit la municipalité, permettra d’améliorer grandement l’efficacité des communications autant à l’interne qu’à l’externe. «Entre les élus et les employés, ça nous permet d’être plus rapides, plus efficaces. Et à l’externe, ça permet aux citoyens de mieux suivre les activités de la municipalité», explique le conseiller municipal Serge Arsenault, tout en ajoutant que ce virage contribue à réduire l’utilisation de papier.

Au cours de la prochaine année, la Ville prévoit élaborer une politique de communication pour faciliter l’utilisation et l’appropriation de ces nouveaux outils et aussi pour améliorer les assemblées publiques. «On remarque que ce n’est pas toujours évident de comprendre tout ce qui se dit lors des assemblées. Alors des efforts seront déployés pour vulgariser le langage municipal. Le but est de prendre le temps de mieux expliquer les enjeux aux citoyens», poursuit M. Arsenault.

Un vaste virage

Parmi les autres initiatives de cette nouvelle approche, se retrouvent l’embauche d’une ressource permanente spécialisée en communication, Odrée Robichaud. Le premier mandat de cette dernière a d’ailleurs consisté à élaborer le virage.

Les premières réalisations de ce plan ont été la refonte complète du Courant, le journal municipal, pour en faire un magazine trimestriel et la mise en ligne du nouveau site Web de la Ville. La municipalité assure aussi une présence importante sur Facebook et produit un bulletin d’information mensuel.

De l’avis de Serge Arsenault, toutes ces mesures font de Bonaventure une ville «innovatrice» et lui permettent d’entretenir un dialogue plus transparent avec ses citoyens. «Depuis quelques années, le monde de la gestion municipale a mauvaise presse en raison de plusieurs scandales. En adoptant ce virage, on veut démontrer toute notre transparence», indique-t-il, assurant qu’il ne s’agit pas d’un moyen de contrôler l’information de la municipalité. «Au contraire, on souhaite mieux communiquer.»